Un rapport supplémentaire favorable à la PMA pour toutes, oui, mais pour quoi faire ?

Publié le

Sans surprise, un nouveau rapport, cette fois de l'Assemblée nationale, se prononce en faveur de la PMA pour toutes. Face à Komitid, son rapporteur, le député Jean-Louis Touraine, n'a pas manqué de critiquer François Hollande.

La loi asile-immigration a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale à Paris - Petr Kovalenkov / Shutterstock
Article Prémium

Un rapport de plus en faveur de l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires. Après deux avis favorables du Comité consultatif national d'éthique, un du Conseil d'État, un autre de l'Ordre des médecins, le rapport de la mission parlementaire sur la révision de la loi relative à la bioéthique, rendu public mardi 15 janvier, ouvre la voie à la PMA pour toutes.

Adopté à la majorité par la vingtaine de membres de la mission parlementaire (4 ont voté contre et un.e membre s'est abstenu.e) avant d'être présenté à la presse, le rapport servira comme « toile de fond aux débats à l'Assemblée nationale et dans la société » a souligné le député LREM rapporteur Jean-Louis Touraine lors de la conférence de presse à laquelle a assisté Komitid. Mais qu'apporte-t-il de plus que tout ce qui a déjà été dit et écrit sur le seul sujet de la PMA pour toutes ? Nous avons posé la question au rapporteur qui assure avoir été plus loin que l'ensemble des rapports à ce sujet et notamment concernant les questions de filiation.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.