Ellen DeGeneres prend la parole au sujet des allégations de harcèlement au travail

Publié le

Lors de la première de la 18ème saison de son talk-show « The Ellen Show », l'animatrice est partie dans un long monologue au sujet des allégations de terreur au travail qui lui ont été reprochées récemment.

Ellen DeGeneres - Capture d'écran YouTube / @TheEllenShow

Le printemps et l’été n’ont pas été très joyeux pour Ellen DeGeneres. Tout a commencé avec un bad buzz lors du confinement lié à la crise sanitaire du coronavirus. En direct, lors d’une de ses émissions enregistrées dans le salon de sa grande villa, l’animatrice a comparé son confinement à de la prison. Le cercle vicieux n’a fait que s’enchaîner ensuite… Une pétition a tourné sur le net pour qu’Ellen DeGeneres soit remplacé de son émission, puis des témoignages d’employé.e.s ont commencé à émerger, l’accusant d’être responsable d’une ambiance anxiogène et très malveillante envers ses employé.e.s.

Sur BuzzFeedNews, d’actuel.le.s et ancien.ne.s employé.e.s avaient déclaré être soumis.es à une ambiance de racisme, de terreur et d’intimidation sur le plateau de l’émission.

Une enquête interne a été menée afin de régler le plus possible les problèmes qui ont été mis en avant par les employés. À la suite de cela, les trois principaux producteurs de l’émission, Ed Glavin, Kevin Leman et Jonathan Norman, ont été limogés.

« Je sais que je suis dans une position de privilège et de pouvoir et j’ai réalisé que cela entraîne des responsabilités »

« J’ai appris des choses qui se sont produites ici et qui n’auraient jamais dû se produire. […] Je prends cela très au sérieux et je veux dire que je suis vraiment désolée pour les personnes qui ont été touchées. […] Je sais que je suis dans une position de privilège et de pouvoir et j’ai réalisé que cela entraîne des responsabilités, et j’assume la responsabilité de ce qui se passe sur le plateau de mon émission. » a déclaré Ellen DeGeneres auprès de ses téléspectateurs.

« Nous avons eu beaucoup de conversations au cours des dernières semaines à propos de l’émission, de notre lieu de travail et de ce que nous voulons pour l’avenir. Nous avons apporté les changements nécessaires et aujourd’hui nous entamons un nouveau chapitre » a poursuivi l’animatrice.

Elle répond aussi aux accusations d’être une personne « méchante » en expliquant qu’elle est tout le contraire, mais qu’elle peut parfois être maladroite.

« Parfois, je suis triste, je me fâche, je m’inquiète, je suis frustrée, je m’impatiente. Mais je travaille sur tout cela et surtout sur l’impatience… […] Mon intention est d’être toujours la meilleure personne que je puisse être. Et si jamais j’ai laissé tomber quelqu’un, si j’ai déjà blessé quelqu’un, j’en suis vraiment désolée. » 

Cette confession en forme de contrition suffira-t-elle ? À suivre…

Regardez :