ß

6 bonnes raisons de voir « Nanette », l'incroyable spectacle de la comédienne Hannah Gadsby

Publié le

Pour vous dire tout le bien qu'on pense de « Nanette », on aurait pu trouver bien plus de raisons encore, mais on s'est limité.e.s à 6.

hannah gadsby nanette netflix
Hannah Gadsby dans son spectacle « Nanette » - Netflix

Si vous n’avez pas encore cédé à la déferlante Nanette (diffusé depuis mi-juin sur Netflix), Komitid vous donne quelques bonnes raisons de découvrir le formidable spectacle de la très inspirante comédienne australienne Hannah Gadsby.

Parce que si vous vous attendez à un spectacle de stand-up classique, vous risquez d’être désappointé.e… dans le bon sens du terme

Toutes les personnes qui ont vu Nanette vous le diront : c’est une expérience à part. Vous allez rire, oui, mais Nanette, c’est plus que du stand-up, c’est une montagne russe émotionnelle. Il est fort probable que vous ayez l’impression à un moment de recevoir un seau d’eau froide en pleine tête, et c’est normal : Hannah Gadsby va vous secouer, vous bouleverser, vous faire cogiter… et vous ne sortirez pas indemne de cette petite heure et quart en sa compagnie.

Parce qu’Hannah Gadsby tord le cou aux clichés lesbophobes avec brio… mais ne se limite pas à ça

Son coming out, sa jeunesse au fin fond de la Tasmanie homophobe, son physique de butch… Hannah Gadsby fait rire sur son vécu de lesbienne depuis bien longtemps. Si Nanette ne fait pas exception, le spectacle dépasse les simples blagues (parfois un peu faciles) sur les lesbiennes. Alors même si au bout de la cinquantième fois, la blague du camion de déménagement vous fait toujours marrer, Hannah Gadsby va vous emmener bien plus loin dans la réflexion sur son identité… et ça en vaut la peine.

Parce que la réflexion d’Hannah Gadsby sur la comédie doit être entendue

Vous aussi, vous n’en pouvez plus des « on ne peut plus rien dire », entre les humoristes qui se réclament de Desproges sans jamais égaler son talent et sa finesse, et ceux pour qui les minorités ne sont qu’un punching ball ? Nanette va être votre bouffée d’oxygène tant sa réflexion sur la comédie prend à rebrousse poil les discours actuels toujours prompts à dénoncer à corps et à cris la « censure », le « politiquement correct » et la « dictature de la bien-pensance ». Hannah Gadsby en a assez de faire rire et ce spectacle est justement son occasion d’expliquer pourquoi…

Parce qu’elle livre un vibrant plaidoyer contre le sexisme

Une réplique résume à elle seule toute la dimension féministe de Nanette : « J’adore qu’on me prenne pour un homme, je ne voudrais pas être un mec blanc hétéro, même si on me payait !… bien que le salaire serait sensiblement meilleur… ». Hannah Gadbsy s’adresse aux hommes, ceux qui ne sont pas conscients de leurs privilèges, ceux qui commentent son physique de butch, ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de la mansplainer sur son propre spectacle, ceux qui lui ont fait du mal… Moins d’un an après l’affaire Weinstein et ses conséquences à l’échelle mondiale, voir une comédienne aborder ces sujets de façon aussi frontale et intelligente, c’est un peu ce qu’on attendait tous.tes.

Parce que Nanette va vous donner de la force et de l’espoir

C’est un peu cheesy, mais c’est vrai. Passé le coup de massue, vous allez y repenser sans cesse et la prochaine fois qu’un.e de vos proches lancera lors d’une soirée « Au fait, qui a vu Nanette  ? », soyez sûr.e.s d’échanger un regard de connivence avec tout.es ceux et celles qui, comme vous, l’ont vu et savent ce que ça fait.

Parce qu’Hannah Gadsby est tout simplement douée

Ses textes d’une puissance rare, son sens du rythme, sa diction, ses silences (et son accent australien), tout cela fait déjà de son seule-en-scène un moment d’exception.

… Si vous avez encore besoin d’une bonne raison (en cherchant bien, on aurait pu vous en dégotter bien plus !), on vous laisse devant la bande annonce du spectacle :