L'administration Trump voudrait supprimer toute reconnaissance légale des personnes trans

Publié le

Le New York Times a révélé un projet de directive du ministère de la Santé américain. Celui-ci changerait la définition du mot « sexe » utilisée par l'État.

Manifestation contre le Trans Military Ban en juillet 2017 - Ted Eytan / Flickr
Manifestation contre le Trans Military Ban en juillet 2017 - Ted Eytan / Flickr

Les militant.e.s trans sont sous le choc. L’administration Trump envisagerait sérieusement de définir l’identité sexuelle comme étant strictement liée aux organes sexuels de naissance. La note interne émanant du ministère de la Santé a été révélée ce week-end par le New York Times. Une telle décision aurait pour impact d’enlever la possibilité aux personnes trans de faire reconnaitre leur genre par les services publics.

Le mémo, qui n’est pour l’instant pas finalisé, nierait tout simplement l’existence des personnes trans aux États-Unis, note The Advocate. Le but du texte, qui explique que « le genre est défini à la naissance par les parties génitales » est d’adopter une définition uniforme du mot sexe dans toutes les agences fédérales.

« « Sexe » s’entend comme le statut d’une personne en tant qu’homme ou femme, basé sur des traits biologiques », explique le document obtenu par le journal américain. « Le sexe listé sur le certificat de naissance d’une personne constituera la preuve définitive du sexe d’une personne, sauf si il existe des preuves génétiques évidentes. » En plus d’être scientifiquement fausse, cette vision du genre ultra-conservatrice pourrait remettre en cause de nombreux droits acquis par les personnes trans.

« Effacer les vécus trans » 

« L’administration Trump-Pence veut effacer les personnes LGBTQ des droits fédéraux les protégeant et éviscérer l’application des lois anti discrimination » , a réagi le président de Human Rights Campaign dans un communiqué. « Ceci est une attaque politique transparente et ne rencontrera aucun succès administratif, légal et moral », explique le Centre National pour l’Égalité Transgenre sur Twitter. Et de rappeler aux personnes trans qu’aucune règle « ne peut effacer les vécus trans » et qu’elles «  ne sont pas seules ».

Ce n’est pas la première fois que l’administration Trump s’attaque aux droits des personnes trans. Dès son arrivée au pouvoir, le président américain s’était débarrassé de mesures encourageant les écoles à autoriser les personnes trans à utiliser les toilettes correspondant a leur genre. Donal Trump avait même essayé, sans succès, d’interdire aux personnes trans de rejoindre l’armée.

  • phil86

    Les con-servateurs ont trouvé leur gourou dans ce dictateur 😡😡😡