ß

Aux États-Unis, les personnes trans sont à nouveau menacées par l'administration Trump

Publié le

Une modification de l'Obamacare pourrait prochainement être un nouveau frein à l'accès aux soins pour les personnes trans.

Manifestation contre le Trans Military Ban en juillet 2017 - Ted Eytan / Flickr
Manifestation contre le Trans Military Ban en juillet 2017 - Ted Eytan / Flickr

D’après le New York Times, l’administration Trump prévoit prochainement de revenir sur certaines principes de non-discriminations qui protègent les personnes trans. Une modification de l’Obamacare, mesure phare du précédent président des États-Unis, pourrait en effet engendrer un véritable recul dans l’accès aux soins pour cette communauté.

L’Obamacare : une mesure qui sauve des vies

Grâce à une extension de l’Obamacare en 2016, il est aujourd’hui interdit pour les professionnel.le.s de santé, ainsi que pour les compagnies d’assurance de discriminer les personnes trans. Cette avancée a permis une nette amélioration : « Pour des milliers de personnes trans dans le pays, l’attente pour une couverture santé plus accessible, économiquement abordable, et plus complète, est terminée. Trop de personnes trans vivent encore sans assurance santé – et beaucoup sont maintenant éligibles gratuitement ou à un coût plus bas grâce à la caisse maladie de leur État » expliquaient en 2013 Jessica Jeanty et Harper Jean Tobin du National Center for Transgender Equality.

Ce n’est pas la première fois que la communauté trans se retrouve dans le viseur de Donald Trump, qui fait d’une pierre deux coups en s’attaquant du même coup à l’Obamacare. Après une tentative d’empêcher les personnes trans de servir dans l’armée américaine, le président républicain semble avoir trouvé un nouveau moyen de renforcer la stigmatisation de cette communauté déjà très vulnérable. Le département de la Santé et des Services sociaux doit revenir sur cette avancée, au motif qu’elle contreviendrait à la liberté religieuse.

Après plusieurs articles dans la presse américaine, c’est le triathlète trans Chris Mosier qui a alerté sur Twitter du danger imminent pour la communauté trans américaine : « Il ne s’agit pas que des soins spécifiquement liés à la transition. Si l’on revient sur la protection de l’Obamacare, les personnes trans pourront se voir refuser les premiers soins comme les soins d’urgence, entre autres. Cela pourra concerner une otite comme un frottis, en passant par une fracture ou un traitement contre le cancer. »

 

D’autres personnalités ont aussi fait part de leur inquiétude, comme l’actrice Jen Richards : « Connaissant plusieurs histoires de personnes trans qui sont mortes car le personnel médical avait refusé de s’occuper d’elles, cela me fout la trouille. Les toilettes publiques, l’armée, les écoles, les hopitaux… la droite poursuit ses efforts pour nous réduire à néant. Néanmoins, nous persistons. »