ß

Participation très faible au référendum anti-mariage pour tous en Roumanie

Publié le

Un manque de mobilisation qui pourrait être favorable au camp du non à la famille « un papa, une maman ».

Alexandru Nika / Shutterstock
Alexandru Nika / Shutterstock

Le gouvernement avait pourtant anticipé en étalant le vote sur deux jours au lieu d’un, mais la stratégie mise en place pourrait ne finalement pas opérer.

Alors que les Roumains et Roumaines sont appelées à se prononcer pour ou contre l’inscription dans la Constitution d’une définition restreinte de la famille, limitée à l’union entre un homme et une femme, la mobilisation manque à l’appel. Une bonne nouvelle qui se dessine pour le camp du non car le scrutin ne peut être valide qu’à partir du moment où il réunit au moins de 30 % de participation parmi les plus de 18 millions d’électeurs et électrices du pays.

À la fermeture des bureaux de vote samedi soir, le taux de participation n’avait pas dépassé les 7 %. Ce dimanche 7 octobre, seulement 12 % de la population en âge de voter avait fait le déplacement à la mi-journée, signale l’AFP.


« Reste à la maison et fais l’amour », tel est le slogan élaboré par les associations de défense des personnes LGBT+ pour mobiliser contre le scrutin. Fruit de la faible participation ou simple manque d’intérêt ? Le Monde avance en tout cas que ce sont les personnes jeunes qui sont le moins mobilisées. Les résultats ne seront pas connus avant lundi 8 octobre.