ß

Un facesitting de sa copine lui casse le cou : c'est la nouvelle héroïne des internets

Publié le

Vous allez mettre au moins autant de temps qu'elle à vous remettre de ce glorieux epic fail du cul. Enfin, de la chatte.

facesitting
Tiff Van Buskirk / Twitter

Voilà une histoire de facesitting qui restera dans les annales. « Ma copine s’est assise trop fort sur mon visage et m’a cassé le cou, envoyez vos prières pour que ma guérison soit rapide s’il vous plaît », c’est avec ces mots que la téméraire Tiff Van Buskirk a posté un selfie, maquillage on point malgré l’imposante minerve lui maintenant le cou, pour annoncer la nouvelle de ce cunnilingus de l’extrême aux internets mondiaux.

Naturellement, son tweet est devenu viral et la twittosphère n’a pas perdu de temps pour la comparer à ce brave jeune homme qui a récemment fait les gros titres pour s’être perforé les voies respiratoires en suçant un imposant pénis de 25cm.

Et les tweets d’admiration n’ont pas tardé à faire leur apparition, propulsant la jeune texane bisexuelle de 21 ans au rang d’icône saphique.

D’autres internautes ont vu en cet héroïque histoire de facesitting l’occasion rêvée de rappeler quelques notions de base du safe sex : « si quelque chose ne va pas, dites-le à votre partenaire et arrêtez ».

Traumatisme cervical capillotracté

Mais – ne rangez pas le pop corn tout de suite – l’histoire ne s’arrête pas là. Interrogée par Buzzfeed Australie, Tiff a tenu a clarifier un point : non, son cou n’a pas été brisé. Sa chérie l’a effectivement blessée au cou en s’asseyant sur sa bouche, mais cette minerve n’est pas la sienne. « J’ai demandé à un ami si je pouvais lui emprunter son collier cervical pour la photo et j’ai fait cette blague afin de faire rire ma petite amie car elle s’en voulait de m’avoir fait mal au cou », a-t-elle précisé, incrédule face à l’ampleur qu’a pris son post sur Twitter.

Juste avant de retweeter cette interview-détox, cette merveilleuse drama gouine a su gayment étaler tout son sens de l’humour en partageant une série de photos avec sa copine, sans minerve, dont une où son amoureuse fait délicatement mine… de lui serrer le cou.

Mieux qu’une égérie bi, cette histoire nous aura donc offert un nouveau couple de meufs fabuleuses à suivre.