L'incroyable histoire du pénis de 25 cm qui enflamme internet

Publié le

Courage. Bravoure. Engagement. Les messages dithyrambiques des internautes ne s'arrêtent plus depuis qu'un Américain a partagé son histoire sur Twitter. Comme quoi la fellation mène à tout, y compris aux urgences. 🍆

Penis
Le tweet magique est devenu viral sur Twitter - Twitter

Incroyable. Depuis hier, l’histoire de Fredy Alanis, un Américain de 19 ans, enflamme les réseaux sociaux et ravit nos cœurs. La raison ? Le jeune homme s’est retrouvé à l’hôpital avec les voies respiratoires perforées après avoir pratiqué une fellation sur un pénis bien trop grand. Si, on vous jure, c’est une très belle histoire.

C’est Fredy Alanis en personne qui a partagé l’information sur Twitter, accompagné d’un selfie pris à l’hôpital. Vous remarquerez que le jeune homme a l’air très heureux.

Dans une interview géniale accordée à Them, l’Américain vivant à Chicago dévoile, héroïquement, l’enchaînement qui l’a emmené aux urgences. Tout commence en janvier dernier, lorsque le jeune homme couche avec son voisin, décrit comme « très bien monté » avec « un pénis de 25 centimètres ». Visiblement très enthousiaste, Fredy Alanis y va un peu fort et sent soudainement « une douleur dans sa poitrine ». Mais, dédié entièrement à la cause, il termine tout de même son affaire.

« Ils le savent. Mais ils ne savent pas que je suis une traînée. »

« Je n’allais pas m’arrêter », explique-t-il à Them. « Dans le feu de l’action ma seule volonté m’a permis de continuer. Endurance. » On vous l’a dit, Fredy est une légende.

Ce n’est que le lendemain que Fredy Alanis, pris de difficultés respiratoires, décide de se rendre aux urgences. Il y restera trois jours, sans vraiment donner d’explication aux médecins ou à ses parents. Jusqu’à aujourd’hui, son post étant devenu viral.

À la question « Est-ce que tes parents savent que tu es gay ? », l’Américain donne ce qui doit être la meilleure réponse de l’année : « Ils le savent. Mais ils ne savent pas que je suis une traînée. »

No shame

L’histoire a fait sensation sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes remerciant Fredy Alanis « pour son service » et « son dévouement ». Un acte de bravoure d’autant plus impressionnant que les risques de se faire perforer les voies respiratoires lors d’une fellation sont de l’ordre « d’une sur un million ».

« Zéro honte » de la part du jeune homme ? Oui, et c’est bien ça qui est rafraichissant. « Si c’était à refaire, je le referais », a-t-il assuré. En ce qui nous concerne, nous sommes certain.e.s que l’histoire du héros appelé Fredy Alanis finira par devenir une légende et sera racontée dans des centaines d’années par des drag queens. Wig.