CUC, CUS, PACS, mariage pour tous : retour sur le long chemin vers l’égalité des couples

Publié le

Qu’il fut long, le chemin pour l’égalité civile… Droit de faire l’amour avec qui l’on veut, égalité de la majorité sexuelle, puis mariage, les homosexuels ont longtemps souffert d’être des « citoyens de seconde zone » pour reprendre l’expression du journaliste et militant gay Jean Le Bitoux. Traqués, emprisonnés, torturés, déportés même, pendant la seconde guerre mondiale […]

Article Prémium

Qu’il fut long, le chemin pour l’égalité civile… Droit de faire l’amour avec qui l’on veut, égalité de la majorité sexuelle, puis mariage, les homosexuels ont longtemps souffert d’être des « citoyens de seconde zone » pour reprendre l’expression du journaliste et militant gay Jean Le Bitoux. Traqués, emprisonnés, torturés, déportés même, pendant la seconde guerre mondiale et depuis, caricaturés, moqués et encore trop agressé.e.s, les gays et lesbiennes n’ont pas mégoté sur la force et la résilience pour obtenir, avec l’aide de nombreux.ses humanistes, l’égalité réelle. Retour sur un parcours de combattant.es. Le mariage en France C’est en 1791 que le mariage civil et laïc entre personnes de sexe différent est institué par la Constitution post-révolution. Le divorce est autorisé en 1792. Puis le Code civil Napoléonien est instauré en 1804, instaurant l’interdiction des pratiques homosexuelles. Le divorce est interdit entre 1816 et 1884 sous la Restauration lorsque le catholicisme devient…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous