De l’interdiction du préservatif au TASP : petite histoire de la prévention chez les gays

Publié le

Les homosexuels en France ont une histoire lourde et douloureuse. Niés, caricaturés, violentés, leurs pratiques sexuelles pénalisées par la loi, criminalisées sous le régime de Vichy… Qualifiée de « fléau social » entre 1960 et 198, l’homosexualité est considérée comme une maladie par l’Organisation mondiale de la santé jusqu’en 1991… Ils respirent un peu, après la seconde […]

Article Prémium

Les homosexuels en France ont une histoire lourde et douloureuse. Niés, caricaturés, violentés, leurs pratiques sexuelles pénalisées par la loi, criminalisées sous le régime de Vichy… Qualifiée de « fléau social » entre 1960 et 198, l’homosexualité est considérée comme une maladie par l’Organisation mondiale de la santé jusqu’en 1991… Ils respirent un peu, après la seconde guerre mondiale, pendant « La parenthèse enchantée » (1954-1986) : trois décennies qui s’ouvrent à l’évolution des mœurs et se referment sur l’apparition du VIH… Avec cette pandémie, une communauté décimée va peu à peu devoir se battre pour apprendre à se protéger et pour pouvoir l’être. Le combat est dur car longtemps, l’homophobie aura empêchée une prévention ciblée et efficace… 68 – 81 : le temps de l’innocence À Paris, malgré la « Brigade des Parcs et Jardins » qui fiche les gays ramassés aux Tuileries, la terreur ne décourage pas les rencontres… Des lieux d’activité sexuelle entre garçons, dans…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous