Valérie Pécresse et la PMA : changement d'avis ou petite manœuvre d'Henri de Beauregard ?

Publié le

Selon l'éditorialiste Christophe Jakubyszyn, la présidente de la région Île-de-France aurait évolué sur la PMA… Komitid a voulu s'en assurer.

Valérie Pécresse
Valérie Pécresse - UMP / Flickr

C’est au détour d’une petite phrase anodine que le journaliste Christophe Jakubyszyn, a semé le doute. Lors de sa chronique L’Œil de Jaku, l’éditorialiste de LCI a évoqué l’arrivée d’Henri de Beauregard à la Haute autorité du parti Les Républicains. Connu pour avoir défendu plusieurs militant.e.s de la Manif pour tous, il est aussi opposé à l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA).

« Il [Henri de Beauregard] a aussi traité Valérie Pécresse, qui a changé d’avis sur la question de la PMA, de spécialiste du double-axel… », souligne Christophe Jakubyszyn. Un changement d’avis de la part de Valérie Pécresse ? Première nouvelle ! Si la présidente de la région Île-de-France a changé d’avis sur l’ouverture de la PMA, personne ne semble vraiment au courant…

Komitid a contacté le service presse de la région Île-de-France pour en avoir le cœur net. Nous avons été invité.e.s à nous référer à la dernière déclaration officielle de Valérie Pécresse à ce sujet, datée de décembre 2017 dans le JDD : « Concernant la PMA pour toutes les femmes, elle soulève de vrais problèmes éthiques qui ne peuvent pas être balayés d’un revers de main, mais doivent être débattus de manière sereine. Quand j’entends dire que les enfants de la PMA devraient ne pas exister, cette phrase me glace. »

Mais lorsque Christophe Jakubyszyn évoque un volte-face dénoncé par Henri de Beauregard, à quoi fait-il référence ? Komitid est remonté dans les archives pour dégotter cet extrait d’une interview de septembre dernier sur Europe 1 dans laquelle l’avocat fustige quelques figures de la droite – dont certaines ont rejoint les rangs du gouvernement Macron – pour leur retournement de veste :

Est-ce bien suffisant pour déterminer que Valérie Pécresse a réellement changé d’avis ? La présidente de région est encore loin de déclarer haut et fort qu’elle soutient l’extension de la PMA à toutes et tous. Serait-t-elle capable d’aller jusque-là dans l’objectif de se démarquer de son concurrent direct Laurent Wauquiez, actuel chef de file de Les Républicains et connu pour défendre une opposition ferme aux revendications du mariage pour tous et toutes et de l’ouverture de la PMA ?

Valérie Pécresse, en constante évolution

D’abord prompt à vouloir démarier les couples de même sexe (c’était en 2012), l’actuelle présidente de région s’est finalement éloignée des homophobes de la Manif pour tous, après avoir manifesté à plusieurs reprises avec elles et eux. Désormais, Valérie Pécresse se démène pour paraître plus gay-friendly, comme lorsqu’elle mettait en avant le soutien de la région au film 120 battements par minute, une bonne récupération à peu de frais qui avait fait grincer des dents du côté des militant.e.s de la lutte contre le VIH.

  • expat

    Pécresse gay-friendly c’est à se tordre de rire 😂🤣