PMA : les médias snobent-ils les associations homoparentales ?

Publié le

Rapport du Conseil d'État, proposition de loi d'un député de la majorité, annonce d'un calendrier par le gouvernement... La question de la PMA n'en finit pas de revenir sur le devant de la scène médiatique. Seulement, la parole n'est que rarement donnée aux associations de familles homoparentales concernées, faisant d'elles les grandes oubliées du débat médiatique autour de la PMA.

Homoparentalite
Homoparentalité - shutterstock_681407821
Article Prémium

Sur le plateau de L’Émission politique le 25 janvier 2018, Amélie Georgin est face à Laurent Wauquiez. Cette femme a, avec son épouse, eu recours à la procréation médicalement assistée (PMA) pour donner naissance à leur fille, Garance. La séquence est forte (à partir de 1’21) : Amélie Georgin tient tête au président de Les Républicains, parvient à ne pas le faire dévier sur le sujet de la gestation pour autrui (GPA), rappelle habilement que malgré la devise républicaine de la France, si Laurent Wauquiez revient sur l’adoption plénière en rétablissant l’adoption simple, l’égalité entre toutes les familles ne sera pas garantie. La séquence est forte, elle est aussi peu habituelle. En effet, la présence de personnes ayant eu recours à une PMA se fait rare dans les médias. Pour aborder le thème de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, on a vu s’exprimer beaucoup d’opposant.e.s : des représentant.e.s de La…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.
  • expat

    A titre perso, je ne suis pas du tout confiante sur l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes en France. Mais, peut-être est-ce dû au fait que j’ai quitté la France depuis 14 ans pour vivre en Suède. En tout les cas, je souhaite totalement me tromper et que cette égalité soit enfin ouverte à toutes les femmes.