« Questions directes » : heureusement que Fiorella Mennesson, 17 ans, était la pour remettre à sa place Ludovine de la Rochère

Publié le

Hier soir sur France 2, dans un échange tendu, la fille des époux Mennesson, née par GPA, a tenu tête à la cheffe de file de la Manif pour tous.

Ludovine de la Rochère face à Fiorella Mennesson - Capture / France 2
Ludovine de la Rochère face à Fiorella Mennesson - Capture / France 2

L’émission Questions Directes de ce mercredi 13 juin était consacrée à l’homoparentalité, sujet brûlant de cette année 2018. Les premier.e.s concerné.e.s par la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA) étaient présent.e.s, mais sans surprises, ils et elles étaient aussi entouré.e.s de la cohorte habituelle de spécialistes – pédopsychiatre, magistrat ou encore gynécologue – sans oublier la très dispensable Ludovine de la Rochère, car tout plateau télévisé sur l’homoparentalité ne serait pas complet sans la représentation d’une organisation qui milite contre les droits des familles homoparentales.

Était également présente la députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon, parlementaire ouvertement lesbienne mobilisée sur les questions de l’extension de la PMA et de la filiation.

Mais l’intervention mémorable de cette soirée reste de celle de la jeune Fiorella Mennesson, une des filles des époux Mennesson, couple grâce auquel la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la France en 2014 pour avoir refusé la transcription dans l’état civil français de leurs enfants. Aujourd’hui âgée de 17 ans, Fiorella Mennesson a la franchise de son âge : « Certaines choses m’ont fait serré les dents » a-t-elle confié en arrivant sur le plateau.

Ce n’est qu’un peu plus tard que Fiorella Mennesson est sortie de ses gonds en rappelant la responsabilité des anti-GPA, racontant le mal-être engendré par les discours homophobes. Un discours auquel la cheffe de de la Manif pour tous ne semble pas habituée, en témoigne sa difficulté à répondre aux accusations de la jeune femme :

La militante a répondu en basant son argumentaire sur le jeune âge de son interlocutrice. « Dans les manifestations que vous organisez, on a vu intervenir des enfants qui répétaient ce que les parents leur avaient dit et ces enfants avaient six ans », a rétorqué Dominique Mennesson.

L’émission est à revoir en replay.

  • expat

    Bravo à cette jeune fille, elle n’a que 17 ans, et a fermé le bec de la sorcière. Que c’est jouissif LOL et re-LOL 😁