Bonne année 2022… quand même !

Publié le

Il paraît périlleux de faire montre d'optimisme pour l'année qui commence…

Bonne année 2022 !

Il paraît périlleux de faire montre d’optimisme pour l’année qui commence. Le sentiment d’incertitude exacerbée par la crise sanitaire, l’hystérisation du débat politique à moins de 100 jours du premier tour de la présidentielle, la précarité croissante des personnes déjà précarisées, tout cela nous invite plutôt à garder la tête froide mais aussi, en cette journée particulière pour beaucoup,à nous concentrer sur ce qui compte vraiment : les proches, la solidarité, la bienveillance.

En matière de droits LGBTI+, en 2021, nos regards se sont tournés en particulier vers deux pays africains où les politiques instrumentalisent l’homophobie pour faire avancer leurs pions. Je pense en particulier au Sénégal et au Ghana. Les activistes qui se battent sur place doivent savoir qu’ils peuvent compter sur toute notre attention et notre aide.

Lorsque nous regardons dans le rétroviseur, force est de constater qu’en France, de lois importantes ont été votées (effet de la présidentielle ?) : ouverture de la PMA aux femmes lesbiennes et aux femmes célibataires (mais malheureusement pas aux personnes trans), et interdiction des thérapies de conversion. Hélas, ce dernier débat qui a fait consensus au Parlement n’a pas permis de lutter contre les discriminations que subissent les personnes intersexes. Le combat contre les mutilations reste d’actualité et la France est régulièrement condamnée pour son traitement des personnes intersexes.

Du côté de Komitid, l’année 2022 annonce des changements. Nous continuons notre mission d’information sur les questions LGBTI+, et au delà. Mais la situation économique nous oblige à limiter la publication de nouveaux articles premium. C’est pourquoi nous modifierons l’accès aux articles payants dans les jours qui viennent. Pour lire tous ces articles grand format ainsi que les archives de Yagg, vous aurez le choix entre deux formules : un accès à tout le contenu pendant 24 heures (pour un euro) ou pour un mois (pour 8,90€). Nous espérons que cette nouvelle formule saura vous satisfaire. Celles et ceux qui se sont abonné·es récemment verront leur accès maintenu sur toute la durée de leur abonnement.

En 2022, des échéances importantes vont rythmer l’agenda politique et social. En tant que minorité, les personnes LGBTI+ savent bien que les acquis obtenus par les luttes peuvent être remis en cause et ce qui se passe notamment à l’Est de l’Europe doit nous inciter à la vigilance. Que 2022 vous apporte tout le bonheur possible et la pleine réalisation de vos projets mais aussi de vos rêves. Et surtout, restons mobilisé·es !

 

  • phil86

    En plus les lois sur le mariage et la PMA ne font qu’assigner les gays et lesbiennes à l’heteronormisme et à l’hétéropatriarcat, le mariage et la maternité étant des symboles du système hétérocentré, ce sont des lois homophobes qui s’ignorent. Le militantisme rend aveugle.

  • phil86

    Le milieu LGBT, tout du moins en France, est devenu exécrable ils reproduisent entre eux et sur les autres les injustices et discriminations qu’ils subissent, ils sont très forts pour se poser en victimes mais sont incapables de se remettre en cause sur leurs propres pratiques internes… c’est un milieu hyper individualiste et hypocrite, perso ils ont perdu mon soutien, le respect ça se mérite

Centre de préférences de confidentialité