« Plutôt Manif pour tous que mariage pour tous » : on vous présente Jordan Bardella, tête de liste du RN aux européennes

Publié le

Ce jeune conseiller régional d'Île-de-France, porte-parole du Rassemblement national (ex-FN), a été designé pour mener la bataille des européennes en mai 2019.

« Plutôt Manif pour tous que mariage pour tous » : on vous présente Jordan Bardella, tête de liste du RN aux européennes
« Plutôt Manif pour tous que mariage pour tous » : on vous présente Jordan Bardella, tête de liste du RN aux européennes

Mise à jour le 8 janvier à 12h : L’article a été modifié. L’information selon laquelle Jordan Bardella était largement pressenti pour être tête de liste aux européennes a été confirmée lundi 7 janvier par Louis Alliot, député RN des Pyrénées orientales, sur BFMTV.

Il est celui qui va mener la bataille des élections européennes pour le Rassemblement national (ex-Front national). Selon les informations de France Inter mi-décembre, Marine Le Pen avait en tête Jordan Bardella, jeune conseiller régional d’Île-de-France de 23 ans, pour incarner la tête de liste aux élections de mai 2019. C’est désormais confirmé.

Né à Drancy, en Seine-Saint-Denis, Jordan Bardella a adhéré au parti d’extrême droite dès l’âge de 16 ans. Depuis mars 2018, il dirige le mouvement des jeunes frontistes, Génération Nation. D’origine italienne du côté de sa mère, Bardella connaît très bien la Ligue de Matteo Salvini, souligne France Inter. Si bien qu’il a été envoyé en représentant de Marine Le Pen en septembre dernier dans le cadre d’un meeting à Gênes.

Au-delà de ses idées nationalistes et identitaires, fidèles au fond de commerce du Rassemblement national, Jordan Bardella n’a pas manqué de s’exprimer sur des questions de société, notamment celles qui concernent les personnes LGBT+. Florilège.

Les passages piétons aux couleurs du rainbow flag ? « Communautarisme »

En juillet dernier, alors que les passages piétons aux couleurs du rainbow flag avaient déjà fait l’objet de deux dégradations à caractère homophobes, Jordan Bardella a dénoncé le « clientélisme » d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, et le « communautarisme » véhiculé selon lui par ces couleurs.

« Nous ce qu’on a fait c’est qu’on a été repeindre en bleu-blanc-rouge des passages piétons puisque nous on est fier de nos couleurs nationales et Hidalgo (sic) qui fait souvent la promotion du communautarisme fait très peu la promotion de nos couleurs nationales et nous on en est fier », défendait Bardella au micro de RMC. « La fierté d’Hidalgo est de repeindre certains passages piétons de Paris à des couleurs communautaristes, la nôtre c’est de repeindre en bleu-blanc-rouge », avait-il insisté.

Plutôt Manif pour tous

Invité de la chaîne i24News au début du mois d’avril dernier, Jordan Bardella a été sollicité en fin d’émission pour répondre à la question suivante : « Manif pour tous ou mariage pour tous ? ». Ce à quoi le porte-parole du RN a rétorqué : « Moi c’est plutôt Manif pour tous même si effectivement je crois qu’aujourd’hui une majorité de Français soutiennent le mariage homosexuel. Je crois que la famille est aujourd’hui l’une des dernières structures de protection non marchandes au sein de notre société. J’ai défilé effectivement dans la rue contre ce projet de loi, contre le mariage pour tous mais plus pour l’ouverture à la PMA et la GPA qu’entraînaient ce projet de loi. »

«  Bébés éprouvettes »

Vous l’aurez compris, Jordan Bardella n’est pas très « mariage homosexuel ». Mais pourquoi ? Il s’en est expliqué lors du Congrès du Front national en 2018 et s’est pris les pieds dans le tapis. Dans un tweet, supprimé depuis mais Internet n’oublie rien, le parti d’extrême droite avait repris mot pour mot une citation de Bardella disant que « le mariage homosexuel est la porte ouverte à la PMA, à la GPA et pourquoi pas demain les bébés éprouvettes ». Jordan Bardella n’avait manifestement pas été mis au courant que le premier « bébé éprouvette » français, Amandine, est née en 1982.

Kiddy Smile à l’Élysée, c’est non

C’était le 21 juin pour la Fête de la musique, l’incontournable Kiddy Smile a été invité dans la cour de l’Élysée pour un DJ set entouré de danseurs et danseuses voguing. Une performance qui a provoqué des réactions très virulentes de la classe politique à droite et à son extrême. Jordan Bardella n’a manifestement pas non plus été très client de ces performances, vu son tweet indigné rédigé dans la foulée de la soirée, désignant par un lapidaire « ça » les performeurs et performeuses racisées. Classe.

  • expat

    Vous vous attendiez à quoi d’autre de la part d’un facho ? C’est comme les gilets jaunes infiltrés par l’extrême droite, un moment donné, il faut ouvrir les yeux. Les fachos sont bel et bien de retour, ils se sentent de plus en plus fort, et non plus peur de sortir de leur trou à rats. A vomir 🤢🤮🤮

  • phil86

    Un facho homophobe quelle surprise !