Mélanie Fazi : « Désormais tout le monde est au courant de mon asexualité et mon rapport à l'écriture va changer »

Publié le

Nouvelliste et romancière française de fantastique et de fantasy, souvent récompensée, Mélanie Fazi a publié en octobre dernier une non fiction, « Nous qui n'existons pas », dans laquelle elle décrit son décalage par rapport au couple hétéronormé puis lesbien. Portrait d'une autrice qui n'hésite pas à faire de la pédagogie sur l'asexualité.

L'autrice Mélanie Fazi
L'autrice Mélanie Fazi / Vinciane Lebrun
Article Prémium

Traductrice et autrice de nouvelles fantastiques, Mélanie Fazi a publié début octobre Nous qui n’existons pas, aux éditions Dystopia Workshop, un ouvrage de non-fiction dans lequel elle aborde la conjugaison entre absence d’envie de relation de couple, asexualité et lesbianisme. Komitid l’a rencontrée début novembre au cours des Utopiales, un festival de science-fiction à Nantes. Nous qui n’existons pas trouve son origine dans un billet de blog publié en juin 2017, que Mélanie Fazi intitule « Vivre sans étiquette ». Elle y raconte comment elle a enfin pu expliquer complètement, sans être jugée, son décalage par rapport au couple hétéronormé puis lesbien. Face aux nombreux retours bienveillants et aux partages de son article, elle décide d’en faire une non-fiction et de sortir des sentiers battus de son éditeur. Mélanie Fazi est née à Dunkerque en 1976 et publie sa première nouvelle en 1998. En 2005, elle est récompensée par le Grand prix de l’Imaginaire…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou ou abonnez-vous à partir de 1€.