ß

3 questions à Aline Mayard, créatrice de la newsletter « I Like That »

Publié le

« Il y a encore plein de clichés dans la culture pop, plein d’homophobie dans les milieux de la culture et il faut qu’on mette ces problèmes en avant pour que cela change. »

I like That newsletter

Aline Mayard est journaliste et selon ses propres mots, « accro des écrans et fan de nanars hétéros ». Après avoir longtemps travaillé sur les thématiques tech/éco, elle vient tout juste de lancer I Like That, une toute nouvelle newsletter. Encore une ? Oui, mais I Like That pourrait bien devenir votre nouvelle chouchoute, tant le premier envoi de ce concentré de pop culture est servi par un humour ravageur. À Komitid, on adore cette nouvelle venue et c’est donc tout naturellement qu’on a voulu en savoir plus…

Komitid : Comment as-tu eu l’idée de cette newsletter queer et pop ?

Aline Mayard : Je suis une nerd, je lis une quantité dingue d’articles sur comment les films, les séries, les albums ont été conçus et quels impacts ces productions ont sur la société. Avant, c’était à peu près sous contrôle mais depuis quelques années, mon degré d’enthousiasme a explosé avec le boom des créations ouvertement queers. Cela fait tellement de bien de voir des gens comme moi à l’écran, de lire et de regarder des histoires qui me parlent et de savoir que désormais les gens nous voient, les gens apprennent à nous connaître et comprendre.

« On vit un moment de pop culture fascinant ! »

Comme je le disais dans le premier épisode de la newsletter, on vit un moment de pop culture fascinant ! Pour la première fois, nous ne sommes plus représenté.es que dans quelques programmes « de niche » et quelques films indépendants sans le sou ! Nous avons le droit à nos romances adolescentes niaises au cinéma (comme Love, Simon), à nos superhéros out (en 2019, nous aurons une série dédiée à une super héroïne lesbienne avec Batwoman), à nos émissions de téléréalité que les personnes hétéros nous envient (avec Ru Paul’s Drag Race) et nos concerts dans des salles prestigieuses (Hayley Kiyoko a fait l’Élysée Montmartre et fera l’Olympia tout de même !). Bref, nous commençons à être partout.

J’ai donc décidé de faire cette newsletter pour partager mes coups de cœur, montrer ce qui change et ce qui reste identique. Il y a encore plein de clichés dans la culture pop, plein d’homophobie dans les milieux de la culture et il faut qu’on mette ces problèmes en avant pour que cela change.

Pourquoi ce titre, « I like that » ?

I like that, c’est le titre d’une chanson de Janelle Monáe dans laquelle elle chante qu’elle aime être différente, qu’elle aime être queer, qu’elle aime être pansexuelle et tant pis pour celles et ceux que cela met mal à l’aise. Son album représente pour moi l’explosion de la fierté queer dans la pop, elle y fait l’apologie de la différence, se montre dans ses clips avec des hommes comme des femmes et vante la beauté des personnes queers en concert.

Le nom de cette newsletter, c’est donc à la fois un hommage à cette nouvelle pop ultra-fière qui ne se cache pas mais séduit quand même le grand public, et un fait : je vais partager ce que j’aime dans la pop culture.

Pourquoi une newsletter sur ces thématiques te paraissait nécessaire ? À qui la destines-tu ?

J’ai beaucoup souffert quand j’étais jeune de l’absence de modèles queers. Comme je ne voyais pas de lesbiennes féminines ou de femmes bies dans la culture pop, je n’imaginais pas que ça pouvait exister, ce qui a ralenti ma prise de conscience. Je suis désormais assez obsédée par la visibilité LGBT+.

« C’est tout simplement carrément plus cool de regarder des films avec des personnages qui nous ressemblent et vivent des vies comme les nôtres »

C’est important de montrer les différents visages de la « communauté LGBT » pour permettre aux jeunes de se construire de façon plus positive et de devenir des adultes plus équilibré.es, plus en paix mais aussi pour permettre aux personnes hétéros de mieux nous comprendre. La fiction, les arts, les médias ont un rôle crucial à jouer ! Et puis, c’est tout simplement carrément plus cool de regarder des films avec des personnages qui nous ressemblent et vivent des vies comme les nôtres. Je sais que cette newsletter va surtout intéresser des personnes queers, des fans de pop culture et/ou des nerds, mais j’espère qu’elle intéressera des personnes hétéros aussi. J’ai quelques amies hétéros qui ont invité leurs potes hétéroes à s’inscrire, j’espère que ce ne seront pas les seules !

Dès le mois de janvier, je pense, j’inviterai des personnes queers à partager leurs coups de cœur, leurs passions et leurs visions. On aura un numéro sur les fanfictions, un autre sur le gaming, etc. Cela permettra aussi de donner la parole à des personnes ayant d’autres genres et orientations que moi. J’ai vraiment envie que toutes les personnes queers se reconnaissent et que la parole soit donnée aux personnes concernées.