ß

À Tokyo, enfin une loi pour lutter contre la discrimination envers les personnes LGBT+

Publié le

Dans la perspective des Jeux olympiques en 2020, l'Assemblée de la ville a adopté vendredi 5 octobre une ordonnance interdisant la discrimination en raison de l'orientation sexuelle et l'identité de genre.

Le bâtiment du gouvernement métropolitain à Tokyo - Sean Pavone / Shutterstock
Le bâtiment du gouvernement métropolitain à Tokyo - Sean Pavone / Shutterstock

C’est une loi inédite qui a été votée à Tokyo. L’Assemblée métropolitaine de la ville a adopté vendredi 5 octobre une ordonnance du gouvernement tokyoïte interdisant toute discrimination en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre.

L’entrée en vigueur est prévue pour le mois d’avril, précise The Japan Times, et a pour objectif de se mettre en conformité avec la Charte olympique de respect des droits humains, dans la mesure où la ville accueillera les Jeux olympiques en 2020.

Selon le quotidien anglophone japonais, l’ordonnance prévoit aussi notamment d’« améliorer l’accès des couples homosexuels à des situations telles que les visites à l’hôpital et la location partagée d’appartements en famille ». Elle prévoit également la divulgation des noms de groupes et d’individus qui font la promotion de discours de haine si le gouverneur.e estime que leurs activités constituent une violation des droits humains.

« Toujours pas de législation nationale protégeant les personnes LGBT… »

« Le gouvernement métropolitain de Tokyo a inscrit dans la loi son engagement à organiser des Jeux olympiques inclusifs et respectueux des droits », s’est félicité Kanae Doi, directrice Japon au sein de Human Rights Watch. « Les autorités doivent maintenant mettre la politique en action et mettre fin à la discrimination anti-LGBT dans les écoles, les lieux de travail et la société dans son ensemble. »


Le Japon reste un pays où les personnes LGBT+ sont régulièrement discriminées et non protégées par la loi. « Le Japon ne dispose toujours pas de législation nationale protégeant les personnes LGBT + de la discrimination et n’accorde pas la reconnaissance juridique aux couples de même sexe, bien que de plus en plus d’autorités locales le fassent », souligne Human Rights Watch dans un communiqué.

  • arnosa

    pour connaitre Tokyo et le fameux quartier gay de Shinjuku, c’est un havre de paix LGBTI+ en Asie, certainement le plus gay friendly du contient avec Taipei