On adore ces dessous masculins sur des modèles gros, vieux et racisés

Publié le

Une marque de sous-vêtements pour hommes fait appel à des mannequins non-normés, dans une démarche body positive, et récolte une pluie de likes sur les réseaux sociaux.

campagne sous vêtements masculins inclusif hommes trans racisés vieux gros body positive représentations diversité
On adore ces dessous masculins sur des modèles trans, gros, vieux et racisés - Surge Underwear

Mise à jour le 13 août 2018 à 12h15 : l’article a été modifié. Le mannequin aux cicatrices sur le torse, Dexter, présenté comme trans par les nombreux médias qui ont relayé la campagne a précisé qu’il était cisgenre sur Twitter.

«  Chaque personne est belle et mérite d’être célébrée davantage ». Présenter des sous-vêtements masculins sur des mannequins non-normés ne serait pas vendeur ? La toute nouvelle marque britannique Surge Underwear nous prouve le contraire avec une entrée fracassante sur les internets. Grâce à un fabuleux shooting à l’esthétique body positive mêlant des hommes plus âgés, racisés et gros aux cover boys habituels, la marque installe une image se voulant inclusive.

So proud of our first campaign #underwearforeverybody

Une publication partagée par Surge Underwear (@surgeunderwear) le

Si l’effort de diversification des représentations est non-exhaustif – comme la plupart des entreprises qui capitalisent sur le concept body positive en le diluant gentiment – l’enthousiasme qu’il génère sur les réseaux sociaux montre que la demande du public est bien là.

En revanche, sur le site de la marque, les caleçons, boxers et jockstraps Surge Underwear sont présentés sur un seul et même mannequin, blanc, jeune, mince, musclé, valide, glabre et cisgenre. Allant du S au triple XL, on espère que ces modèles seront rapidement présentés sur plus de corps, et disponibles dans plus de tailles.

Comme le rappellent régulièrement les militant.e.s fat positive et body positive sur leurs blogs et réseaux sociaux, des actions concrètes doivent suivre un coup de com’ body posi pour être crédible. D’autant que selon les internautes, les grandes tailles sont déjà en rupture stock sur la boutique en ligne, victime de son succès.