« Je vous demande de m'appeler Océan »

Publié le

Océan a choisi le 17 mai, Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, pour faire son coming out trans. Dans un long entretien, il revient sur son parcours personnel, artistique et politique et nous envoie un message fort.

Océan - SMITH pour Komitid
Article Prémium

La première fois que j’ai vu Océan, c’était sur les planches du Petit Gymnase pour découvrir la Lesbienne invisible. Des lesbiennes d’un peu partout faisaient la queue sur le trottoir, avides d’entendre les blagues d’Océanerosemarie sur leurs vies quotidiennes. Quelques années après, on m’a offert des billets pour Chatons Violents à Montparnasse. J’y suis allée avec deux amies lesbiennes, et j’ai vu des bobos faire la queue sur le trottoir pour entendre de sacrées vannes sur leurs privilèges. Océan nous a invité dans son nid d’aigle du 19ème arrondissement, pour discuter autour d’un thé fumant de son coming out d’homme trans, mais aussi des changements imminents dans sa carrière artistique. Il s’installe dans un canapé constellé de poils de chats, le travail de ses matous, Froustinette et Craquinette. Sur la table basse, le dernier livre de Maggie Nelson, Les Argonautes, raconte l’histoire d’amour entre l’écrivaine et Harry qu’elle accompagne dans…

La suite de cet article est en accès Premium.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous et devenez Premium.
  • Generic placeholder image
    elise

    Merci pour ce très beau témoignage qui m’a profondément touché.
    Merci pour votre engagement artistique et politique, qui je l’espère va contribuer à visibiliser un peu plus la transidentité
    Merci d’être tout simplement vous
    Elise B.

  • Generic placeholder image
    friendlyfire

    La série de photos est superbe, et une très belle introduction à une nouvelle forme d’être lumineuse.
    Très excité à l’idée de voir le prochain spectacle.
    Que ce voyage qui commence devienne une belle odyssée.