Elliot Page se confie sur sa transition à Oprah Winfrey

Publié le

Dans une interview avec Oprah Winfrey, Elliot Page est revenu sur sa transition de genre. L’acteur s’est également insurgé contre la vague de lois transphobes votées aux États-Unis actuellement.

Elliot page oprah
Extrait de l'interview d'Elliot Page par Oprah Winfrey - Capture d'écran

Vendredi 30 avril, Elliot Page a été interviewé par Oprah Winfrey dans le cadre de son émission The Oprah Conversation, diffusé sur Apple TV+.

L’animatrice américaine a tenu à féliciter Elliot Page pour son coming out trans, qu’il a fait via un post sur son compte Instagram en décembre 2020. « Je veux vraiment honorer et célébrer votre courage pour partager votre vérité sur les réseaux sociaux, puis sur la couverture du Time Magazine, et maintenant dans cette conversation avec moi  ». Oprah Winfrey précise que l’acteur lui a demandé, en amont de leur interview, de regarder le documentaire Netflix Identités trans, au delà de l’image.

Une «  expérience libératrice »

Elliot Page s’est confié avec émotion sur sa transition, et notamment sa récente mammectomie, qu’il qualifie «  d’expérience libératrice ». « Vous sortez de la douche et la serviette est autour de votre taille et vous vous regardez dans le miroir et vous vous dites : “Me voilà”. Et je n’ai pas de moment où j’ai paniqué », explique-t-il, ému. « C’est incroyablement nouveau. J’ai l’impression de ne pas avoir pu être moi-même depuis l’âge de 10 ans  ».

L’acteur est revenu sur son expérience sur le tournage du film Inception, dans lequel il a joué en 2010. « Ce n’était pas un bon moment. C’était une période assez intense  », déclare-t-il à Oprah. « Je me souviens qu’il était si impossible de communiquer avec les gens à quel point j’étais mal, parce qu’il y a évidemment tellement d’excitation. Le film est devenu un grand succès de façon inattendue, je suis devenu très connu (…) et avec toutes ces choses,  j’ai senti que je ne pouvais pas exprimer le degré de douleur dans lequel j’étais  ».

Elliot Page précise qu’il n’avait pas la force de regarder des photos de lui-même à cette époque. « Les Oscars, par exemple, je ne pouvais pas regarder une photo de ce tapis rouge. Les gens pourraient regarder ça et se dire : “Oh mon Dieu, cette personne pleure à propos de la nuit où elle est allée aux Oscars”. Je pense que cela empêche encore une fois la capacité de vous permettre non seulement de ressentir la douleur, de réfléchir à la douleur, même de commencer à vous poser et à commencer à tout évoquer et enfin à affronter tout cela ».

Il ajoute qu’à un moment de sa transition, il s’est demandé : « Pourquoi est-ce si difficile ? Pourquoi la société a-t-elle rendu cela aussi difficile ? »

Pendant l’interview, Elliot Page a évoqué la vague de projets de loi transphobes, en particulier envers les mineur·es trans. «  La réalité des soins de santé [trans] est qu’ils sont soutenus par des établissements médicaux et qu’ils sauvent des vies. Si vous allez [les interdire] et si vous allez interdire aux personnes trans de faire du sport, les enfants mourront  », assure-t-il. « Et c’est vraiment aussi simple que ça ».

Centre de préférences de confidentialité