« Plus belle la vie » : quand une série populaire s'intéresse aux violences sexuelles faites aux hommes

Publié le

Dans l’épisode d’hier soir de « Plus belle la vie », la série phare de France 3 a abordé le sujet des violences sexuelles faites aux hommes dans une scène où le comédien Jérôme Bertin, qui interprète un policier, est victime d'abus sexuel.

Jérôme Bertin/Capture d'écran Twitter @pblvfrancetv

Plus belle la vie, la série phare de France 3 diffusé du lundi au vendredi en access Prime Time, a abordé pour la première fois le sujet très tabou de violences sexuelles faites aux hommes dans l’épisode du mercredi 28 avril.

C’est le commandant de police Patrick Nebout, interprété par le comédien Jérôme Bertin dans la série, qui est victime de violence sexuelle par un homme armé, alors qu’il exerçait ses fonctions. La scène choc, assez difficile à regarder pour les plus jeunes, a fait réagir les téléspectateurs.

La série populaire, qui est suivie par plus de 2,8 millions de téléspectateurs chaque soir, aborde des sujets d’actualité et de société tel le mariage pour tous, la PMA et GPA ou bien les drogues. Hier soir, Plus belle la vie a brisé le tabou du harcèlement et des violences sexuelles faites aux hommes.

Actuellement, il existe très peu de chiffres sur les viols et les violences sexuelles commises sur des hommes. En France, on recense que 5 % des hommes auraient été victimes d’abus sexuels.

« On est presque à 20 % aux États-Unis. Ça veut dire qu’en France, on n’en parle pas. Et pourtant, ces hommes existent. Et ils ont droit de dire qu’ils souffrent », a déclaré l’acteur Jérôme Bertin au média France Bleu.

Récemment, la campagne #MeTooGay avait mis en lumière des comportements de violence sexuelle parmi les hommes gays.

 Afin d’écrire un scénario le plus réaliste possible, la production de Plus belle la vie a contacté Ana Tsaï, la fondatrice de l’association Les Résilientes qui a pour but d’aider les victimes à se reconstruire et vivre après une agression sexuelle.

« Je les ai mis en relation avec des hommes que je suis dans des groupes de paroles. Ça a permis à Jérôme d’incarner ce rôle fort », a déclaré Ana Tsaï.

Centre de préférences de confidentialité