Le film gay chilien « The Prince » censuré par Amazon Prime Video UK

Publié le

Le film chilien « The Prince », une histoire d’amour entre deux hommes dans une prison, a été banni de la plateforme britannique d’Amazon Prime Video.

The prince
Le film « The Prince » de Sebastián Muñoz - Capture d'écran / YouTube

The Prince, réalisé par Sebastián Muñoz et distribué par Peccadillo Pictures, a été banni d’Amazon Prime Video UK pour « comportement offensant ». Le film, qui a été récompensé par un Queer Lion à la Mostra de Venise, se passe dans le Chili des années 70. 

Jamie est envoyé en prison après le meurtre de son meilleur ami, « The Gypsy ». Il attire l’attention de « The Stud », un homme plus âgé et respecté. Il le surnomme « The Prince », ce qui suscite de l’animosité parmi les autres détenus. Lorsque « The Prince » se trouve attiré par un autre prisonnier, il apprend que sa protection a un prix. Se trouvant au centre de la politique carcérale, « The Prince » est pris dans une guerre entre amour et loyauté qui menace de plonger toute la prison dans le chaos.

Le film a été interdit sur Amazon Prime Video UK après la plateforme de streaming ait jugé que le film ait enfreint ses « directives » concernant le « contenu choquant ». « Nous sommes évidemment très préoccupés et perplexes par la décision d’Amazon », explique Tom Abell, le directeur de Peccadillo Pictures à Deadline. 

« Nous avons essayé d’annuler leur décision, sans succès, et nous n’arrivons pas à comprendre pourquoi ils ont adopté cette position, alors que nous avons un soutien écrasant de toutes les autres plateformes  », a-t-il poursuivi.

Le British Board of Film Classification a interdit le film aux moins de 18 ans, en le laissant intact. « Nous ne pouvons pas nier que Le Prince a des scènes explosives et audacieuses, mais c’est ce qui le distingue et c’est un film si agréable et admiré », ajoute .Tom Abell

« Il ne contient certainement rien qui n’ait été vu auparavant dans un drame de prison et pâlit en comparaison face aux scènes de nombreuses productions d’Amazon. Nous sommes incapables d’expliquer la situation  ».

Centre de préférences de confidentialité