La gardienne de football Pauline Peyraud-Magnin vient de faire son coming out

Publié le

Pauline Peyraud-Magnin, la gardienne de l’équipe de France de football féminin vient de faire son coming out. À 28 ans, la sportive assume pleinement sa sexualité et s’affiche pour la première fois sur les réseaux sociaux avec sa petite amie.

Pauline Peyraud-Magnin/Capture d'écran Instagram @paulinepeyraudmagnin

Un grand bravo à Pauline Peyraud-Magnin qui contribue à la visibilité de la communauté LGBT+ dans le sport avec son récent coming out. La sportive de 28 ans a décidé d’assumer publiquement son homosexualité en s’affichant pour la première fois avec sa compagne sur son compte Instagram.

La sportive s’est confiée au sujet de son coming out dans le média spécialisé dans le foot féminin L’Équipière. Pour Pauline Peyraud-Magnin, c’est un acte fort qui a pour but de mettre fin au tabou de l’homosexualité dans le football.

Dans son interview, elle explique que ses différentes expériences de vie en Espagne et en Angleterre lui ont permis de mieux affronter son coming out.

« En arrivant en Angleterre et même en Espagne, je me suis rendu compte que c’est normal, en fait. Là-bas, je me suis vraiment épanouie. En Angleterre, on ne critique pas. Dans la rue, il n’y a pas un regard de bas en haut. […] Et la première photo, je l’ai postée sans vraiment m’en rendre compte. Pour moi c’est normal de poster des photos avec ma copine, comme une personne hétérosexuelle le ferait », a déclaré Pauline Peyraud-Magnin

La sportive n’a jamais caché qu’elle était lesbienne dans sa vie sociale mais elle n’en avait jamais pour autant parler publiquement. Suite à son coming out, la sportive a reçu de nombreux messages de félicitations venant de ses fans mais aussi de la communauté sportive et LGBT+.

Pauline Peyraud-Magnin devient la première footballeuse française en activité à afficher ouvertement votre homosexualité. Elle vient rejoindre les autres sportives internationales qui se sont ouvertement identifiées à la communauté LGBT+ comme la célèbre joueuse de football Megan Rapinoe ou bien Ashlyn Harris, Sam Kerr et Pernille Harder.

Consciente du fait que l’homosexualité est encore un tabou dans le sport, elle souhaite pointer du doigt le fait que cela ne devrait plus l’être en 2020. De nombreux sportif.ve.s professionnel.le.s restent encore dans le placard de peur des représailles ou de l’impact que cela pourrait avoir sur leur carrière.

« Je ne trouve pas cela normal, on est au 21e siècle. On a le droit de s’exprimer, d’être qui on est, de s’habiller comme on veut. […] Aujourd’hui, je prends la parole pour dire qu’on est des gens normaux. L’homosexualité ne détermine en aucun cas qui on est, si on est drôle, déterminé, ou autre chose. »