Pete Buttigieg évoque le rejet des personnes LGBT+ à son égard

Publié le

Pendant le livestream « Together in Pride » de Glaad, l'ex candidat à la présidentielle américaine Pete Buttigieg a déclaré qu'il « comprenait » pourquoi il avait été rejeté par certain.e.s électeur.trice.s LGBT+.

pete buttigieg glaad
Pete Buttigieg et son mari Chasten pendant le livestream "Together in Pride" de Glaad - Capture d'écran / Twitter

Pete Buttigieg et son mari Chasten ont été interviewés par l’acteur Billy Eichner dans une interview lors de l’événement « Together in Pride  » organisé par Glaad.

Billy Eichner a interrogé Pete Buttigieg sur le fossé générationnel entre les personnes LGBT+ qui « ne peuvent même pas croire que vous existez et sont si fières de vous voir réussir » et une « génération LGBT beaucoup plus jeune qui ne ressent pas le même sens de connexion avec vous simplement parce que vous êtes gay ».

Bilan mitigé pour Pete Buttigieg

L’ex candidat a répondu : « J’ai vu et j’ai été tellement ému de ce dont vous parlez, où des gens, en particulier d’une génération plus âgée, venaient parfois vers moi et ne pouvaient pas parler, ils avaient les larmes aux yeux et je savais ce qu’ils voulaient dire. C’était une belle leçon d’humilité d’entendre qu’ils étaient émus de penser à ma candidature dans le contexte de cette lutte, car c’est une lutte que je ne comprends même pas complètement ».

« Pour même être capable de faire ce live, pour Chasten et moi d’être mariés, certainement pour que je sois un candidat « out », nous leur en devons beaucoup », explique Pete Buttigieg. «  Il y avait quelque chose de si puissant à propos de cela ».

Pete Buttigieg a ensuite parlé de la « négativité » à laquelle il était confronté de la part de certaines personnes LGBT+ : « Cela s’explique en partie par le fonctionnement des réseaux sociaux et en partie par la politique ».

« Je me demande si, pour certaines personnes, il était stimulant en tant que groupe encore si marginalisé de ressentir « l’empouvoir » d’être queer et ne pas voter pour [le candidat queer] », ajoute-il.

« Vous savez, il y a une génération qui est étonnée qu’il puisse même y avoir un candidat et qui a la liberté de voter pour un candidat queer. Je pense que pour d’autres, cela a peut-être été de « l’empouvoir » d’être queer et de ne pas voter pour un candidat queer », affirme Pete Buttigieg. « D’une certaine façon, je comprends cela. J’espère juste que les gens pourront avoir leurs opinions politiques et ne pas être méchants. Je ne pense pas que nous devions ajouter plus de méchanceté à ce monde ».