Têtu fait son retour en kiosque entre continuité et réinvention

Publié le

Avec ce numéro 217 qui sort aujourd'hui en kiosque, quelle direction le nouveau Têtu, emblématique magazine gay, emprunte-t-il ?

Têtu retour kiosque
Le numéro 217 de Têtu, qui marque le retour en kiosque de Têtu - Fabien Jannic-Cherbonnel / Komitid
Article Prémium

C'est un retour en grande pompe que s'offre le magazine Têtu. De nouveau en kiosque, le désormais trimestriel se relance aujourd'hui avec un format à mi-chemin entre la revue et le magazine. En une, pas de biceps saillant à l'horizon, ni d'abdos en béton armé, mais des twinks et de la tendresse (et aussi un chatoyant pull jaune poussin, numéro d'hiver oblige). Ce qui marque, c'est ce regard frontal orné de la mention en capitales « Et alors ? ».

Un « petit miracle »

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

  • phil86

    Je préfère Komitid qui balaie tout le spectre LGBTQI au lieu de se limiter aux seuls G. Un milieu gay en perdition d’ailleurs enfermé dans des cases virtuels sur Grindr et ultra discriminant. Je ne m’y reconnais plus. Quant au milieu associatif LGBT j’ai eu affaire dans ma ville à des assos qui pratiquent en interne l’inverse des valeurs qu’elles prétendent défendre en façade ce qui leur enlève toute crédibilité et toute éthique. Bref je ne m’investirai plus pour les causes LGBT.

  • arnosa

    D. Lestrade avait dit a la suite de la premiere mort de Tetu: « le titre a vécu parce qu’il était coincé du cul ». Esperons qu’il va se decoincer! Longue vie a votre confrère