Rencontre avec Josiane Balasko : ses projets, ses souvenirs et son regard sur la société

Publié le

Josiane Balasko n'arrête pas de tourner ! Pour Komitid, elle fait le point sur ses projets, sa carrière de réalisatrice et aborde sans tabou les sujets de société pour lesquels elle s'est toujours engagée.

Josiane Balasko, actrice over-bookée ! Crédit photo : Manuel Moutier
Josiane Balasko, actrice over-bookée ! Crédit photo : Manuel Moutier
Article Prémium

Plus qu’une interview, une rencontre avec l’actrice et réalisatrice Josiane Balasko, figure mythique et incontournable du cinéma français depuis la grande époque du « Splendid », c’est une conversation à bâtons rompus et sans aucune forme de tabou. Sujets de société, souvenirs et projets sont au menu de cet entretien qu’elle a accordé à Komitid. Komitid : Il y a quelques jours François Ozon a annoncé avoir tourné en secret Grâce à Dieu, un film sur la pédophilie dans l’Eglise, pouvez-vous nous dire un mot de ce projet auquel vous avez participé ? Josiane Balasko : Oui, je fais partie de ce film secret ! Je joue la mère de Swann Arlaud, un jeune homme qui a été une victime dans sa jeunesse. C’était intéressant, je n’avais jamais travaillé avec François Ozon. Je ne sais pas quand il va sortir mais il s’est fait sans aucune autorisation pour les scènes qui devaient se tourner dans les…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous