3 questions à Céline Lhuillier, auteure d'un livre qui raconte la PMA aux enfants

Publié le

« Lesbienne, en couple et heureuse maman d’un petit garçon né de don de gamète, j’ai cherché un livre pour lui raconter son histoire. N’ayant rien trouvé, j’ai décidé de l’écrire. »

pma livre enfant
Le livre « Les graines magiques » qui raconte leur conception aux enfants né.e.s de dons de gamètes - Cécile Lhuillier

Enfants, on a tous lu des livres. Parfois des contes, parfois des bandes dessinées et parfois des petits livres qui tentaient de raconter la société avec des mots d’enfants. Lesbienne, en couple, et maman d’un petit garçon né de dons de gamètes, Céline Lhuillier a tenté de trouver un ouvrage qui expliquerait à son fils sa conception. Malheureusement, la designeuse a fait chou blanc. C’est alors que lui est venue une idée : et si elle l’écrivait, ce livre qui raconterait leur histoire aux enfants nés grâce à un don de gamètes ?

C’est de cette envie qu’est né Les Graines Magiques, un ouvrage qui parle des donneurs et donneuses de gamètes comme des « papas et mamans graines ». Auprès de Komitid, Céline Lhuillier explique sa démarche et son choix de lancer une campagne de financement sur la plateforme de crowdfunding Ulule.

Komitid : Qu’est-ce que Les Graines Magiques ?

Céline Lhuillier : Les graines magiques, c’est une grande histoire d’amour et mon tout premier ouvrage. Lesbienne, en couple depuis 11 ans et heureuse maman d’un adorable petit garçon né de don de gamètes, j’ai cherché un livre pour lui raconter son histoire. N’ayant rien trouvé, j’ai décidé de l’écrire.

Je pense que le sujet, bien qu’il soit d’actualité, est encore un grand tabou. De trop nombreuses familles cachent encore leur parcours, notamment aux premiers intéressés : leurs enfants. Pour les autres, cela reste un parcours de vie douloureux, très personnel et difficile à raconter. Et c’est pour toutes ces raisons qu’il m’a semblé juste de publier ce livre.

Il était au départ un ouvrage personnel et je me suis laissée dire, à force de discussions, qu’il pourrait aider d’autres familles à aborder avec douceur et honnêteté cette situation parfois compliquée.

Céline Lhuillier

D’où est née cette idée de parler de « papa graine » ?

« Les termes de « papa graine » et de « maman graine » m’ont alors semblé doux, faciles à comprendre et honnêtes. »

Au départ, le terme de donneur était pour moi une évidence. Puis, de conversations en conversations, notamment avec des équipes pédagogiques, j’ai compris qu’il fallait, dans un premier temps, utiliser des mots plus simples, plus « communs », afin que l’enfant puisse aussi s’identifier à une représentation mentale collective. Toutes les comptines, les histoires pour jeunes enfants se basent évidemment sur « un papa » et « une maman », interdire ces mots serait excluant. Les termes de « papa graine » et de « maman graine » m’ont alors semblé doux, faciles à comprendre et honnêtes.

Pourquoi avoir fait le choix d’une campagne de crowdfunding  ?

La première raison est le financement. J’avais pour idée d’auto-éditer le livre et de le faire imprimer en France. Pour que le livre soit accessible (une quinzaine d’euros maximum), je dois en imprimer un minimum d’exemplaires en une fois. Les pré-ventes sont une excellente solution.

La seconde raison est la visibilité sur un temps fort : la campagne. Ulule vous embarque dans une aventure participative et le chronomètre évite aussi la procrastination. Pour finir, il y a une notion de fraternité, de projet qu’on va mener à son terme ensemble avec les internautes et c’est bien là toute l’idée du livre : un projet qui rassemble.