Nantes : l'escalier arc-en-ciel recouvert de peinture blanche

Publié le

La nuit dernière, les marches arc-en-ciel toutes proches du centre-ville de Nantes ont été vandalisées et recouvertes de peinture blanche.

Capture d'écran Twitter / Sarah Boucault

Depuis une semaine, un escalier de la ville de Nantes s’était paré des couleurs de l’arc-en-ciel. Situé en plein centre ville, aux abords du cours des 50 otages, les quelques marches étaient donc prêtes pour la Marche des fiertés du samedi 9 juin. Il avait même été annoncé par Johanna Rolland, la maire de Nantes socialiste, que l’escalier pourrait être pérennisé. Mais dans la nuit du 13 au 14 juin, une large partie des marches a été repeinte en blanc, comme en témoigne cette vidéo :

Noé Pardet, le président de l’association Nosig-Centre LGBTI, a dénoncé cet acte de vandalisme : « C’était prévisible », a-t-il affirmé à Ouest-France. « Deux jours avant la marche des fiertés, des groupes fachos voulaient déjà repeindre [les escaliers, ndlr] de croix celtiques. » Nantes est malheureusement une ville habituée aux dégradations LGBTphobes. À de nombreuses reprises ces dernières années, le centre LGBT Nosig a déjà été caillassé.

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?