John Waters adoubé Chevalier des Arts et des Lettres à New York

Publié le

Le réalisateur connu pour son humour trash et sa manière de questionner les normes vient d'être décoré de la prestigieuse distinction culturelle française à l'ambassade française de NYC.

John Waters adoubé Chevalier des Arts et des Lettres à New York
John Waters adoubé Chevalier des Arts et des Lettres à New York - Edinburgh International Film Festival / Flickr

Dans une relative discrétion, le célébrissime réalisateur américain John Waters – que l’on ne cessera jamais de remercier pour avoir révélé la flamboyante badasserie de Divine au monde – vient d’être fait Chevalier des Arts et des Lettres à l’ambassade de France de New York.

Le 7 mai dernier, avant de lui accrocher la médaille sur son costume à rayures, la conseillère culturelle à l’ambassade de France, Bénédicte de Montlaur, a délivré un discours élogieux, citant à la fois Judith Butler et Jean Genet : « Durant votre carrière, vous êtes devenu l’une des figures les plus importantes du cinéma. Votre travail a inspiré de nombreux réalisateurs, nombreuses réalisatrices, en ouvrant de nouvelles possibilités pour ce média tout en confrontant les complexes questions que sont le genre, la sexualité et la classe avec humour, et un oeil pour l’absurde le plus profond. Vous avez incarné une approche, souvent décrite comme « carnavalesque », qui a défié les représentations mainstream d’Hollywood limitées en matière de politique et d’esthétique, tout en restant accessible pour un public hors d’une niche avant-gardiste ».

On regrette toutefois que cette cérémonie n’ait pas eu lieu de l’autre côté de l’Atlantique, car on aurait aimé voir ce spectacle se dérouler sous les dorures du ministère de la Culture, rue de Valois. Et on se demande quels mots la ministre, Françoise Nyssen, aurait bien pu choisir pour faire honneur à ce maître du trash et du queer sur grand écran, pour l’ensemble de son oeuvre.