ß

Queer Habibi : les personnes LGBT+ de la péninsule arabique en dessin

Publié le

Ce projet d'illustration apparu début 2018 sur les réseaux sociaux croque avec tendresse et flamboyance les portraits des personnes LGBT+ des pays arabes.

Extraits du projet d'illustration Queer Habibi - Pink News / Youtube
Extraits du projet d'illustration Queer Habibi - Pink News / Youtube

C’est en janvier 2018 que Queer Habibi, mot affectueux pouvant se traduire par « chéri.e » ou « mon amour », a fait son apparition sur Twitter, et sur Instagram. Le but de ce projet de dessin ? Illustrer, visibiliser, normaliser les personnes LGBT+ arabes. « Mon projet vise à représenter une cible de niche, la communauté LGBTQA+ de la péninsule arabique, qui est souvent sous-estimée, jugée comme un groupe social inexistant ».

« Je veux montrer au monde que l’on peut vivre dans des pays arabes et être queer en même temps, et qu’il n’y a aucun mal à ça  » : dans une interview accordée à Pink News sous couvert d’anonymat, l’artiste, que le site américain genre au masculin, explique sa démarche. « Ma propre volonté de sensibiliser m’a poussé à créer Art Queer Habibi pour éduquer et informer mes followers sur le fait qu’il y a des personnes LGBTQA+ dans les pays arabes autant que dans le reste du monde. »

C’est avec beaucoup de douceur que la main de l’artiste cerne les contours des chatoyants personnages de Queer Habibi au fil de ses publications.

L’artiste confie recevoir de nombreux messages de soutien, et de soulagement, de la part de ces personnes que son imaginaire croque avec délicatesse et dévotion. « Je vois avouer que c’est ce sentiment d’honneur et de devoir qui me pousse à continuer, en dépit des critiques, et de quelques menaces mineures ».

Queer Habibi se décline aussi sous la forme de cartes postales, qui sont un moyen de soutenir le projet, et de propager le message.