Ivan Kochetkov, Réseau Russe LGBT: « La seule façon de protéger les gays tchétchènes persécutés, c’est de leur faire quitter le pays. »

Publié le

Son association aide les gays tchétchènes persécutés à fuir leur pays. Ivan Kochetkov, du Réseau Russe LGBT, était de passage à Paris. Nous l'avons rencontré.

Article Prémium

En fin de semaine dernière, l’Inter-LGBT a convié Ivan Kocketkov, président du Réseau LGBT Russe à rencontrer la presse à l’Hôtel de ville de Paris . Avant même de commencer la conférence de presse, un responsable de l’Inter-LGBT demande aux journalistes de ne pas tweeter sur l’événement en direct et au moins 1h30 après la fin de celui-ci. Il s’agit de préserver la sécurité d’Ivan Kochetkov. Le militant n’y va pas par quatre chemins : « Toutes les personnes qui ont enlevé, détenu ou torturé des victimes en Tchétchénie sont toujours à leur place, à leur fonction. Ils continuent  à jouir de l’impunité la plus totale. » C’est le journal Novaïa Gazeta qui a révélé en avril dernier le début de la persécution des gays dans cette république de la Fédération de Russie (Lire Tchétchénie : Les autorités auraient lancé une « rafle préventive » visant les gays). Ivan Kochetkov n’hésite pas à employer des mots…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous