Séries LGBT+ dans les années 2000 : de « Queer As Folk » à « Grey's Anatomy »

Publié le

Suite de notre série… sur les séries LGBT+, par David Halphen spécialiste du sujet. Dans les années 2000, Russel T Davies, le soap opéra et le câble vont mener de front un combat pour la démocratisation des représentations LGBT+ à la télévision.

séries LGBT+
Pour cette illustration, Silver s'est inspiré de la série magistrale « Six Feet Under » - Silver pour Komitid
Article Prémium

Inspiré par le coming-out très médiatisé d’Ellen DeGeneres, les auteurs et créateurs de séries veulent voir plus de personnages et de séries LGBT+ sur les écrans pour proposer aux spectateur.rice.s des héros qui leur ressemblent.

De la diversité au service de la diversité, et non plus au service de la norme. L’envie est là, et à l’image de la société, les années 2000 semblent plus propices à accepter cette « différence ».

Russel T Davies, le soap opéra et le câble vont mener de front un combat pour la démocratisation des représentations LGBT+ à la télévision.

Le choc « Queer As Folk »

Le 23 Février 1999, le Royaume-Uni n’en croit pas ses yeux. Inspiré par l’authenticité des Chroniques de San Francisco, diffusé en 1993, Russel T Davies créé Queer As Folk.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous