Films LGBT+ : Les fictions et les documentaires qu’on attend en 2020 !

Publié le

Komitid vous en dit plus sur les sorties les plus attendues de l’année, du côté de la fiction mais aussi des documentaires LGBT+.

« Benedetta » - Guy Ferrandis / SBS Productions

[Mise à jour, 09/01/2020] date de sortie du film Fabulous

 

Après une année pour les films LGBT+ 2019 plutôt riche, avec au sommet le grand film lesbien de Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu qui fait une belle carrière internationale et sortira en DVD début février, 2020 s’annonce comme une grande année.

Komitid fait le point sur les sorties les plus attendues de l’année. Des fictions et documentaires qui racontent des histoires gays, lesbiennes, trans, des récits uniques, des réalisateurs et réalisatrices à découvrir.

Les deux films LGBT+ qui, sur le papier, apparaissent comme les plus excitants de l’année 2020 sortiront sans doute en salles après le mois de mai. Ils sont en effet tous les deux très attendus au Festival de Cannes. Que ce soit Benedetta, deuxième film français de l’immense réalisateur néerlandais Paul Verhoeven après Elle, ou Eté 85, le nouveau film de François Ozon. Ce dernier a d’ailleurs publié la première photo du film le 23 décembre sur son compte Twitter.

 

Le premier va raconter avec le style inimitable du réalisateur – connu pour ses films américains comme Basic Instinct ou Showgirls – le parcours d’une jeune nonne qui fait des miracles et qui semble également avoir une sexualité débridée ! Le personnage de novice sera interprété par Virginie Efira, déjà présente aux côtés d’Isabelle Huppert dans Elle.

Le second, après une plongée très réussie chez les victimes lyonnaises d’un prêtre pédophile avec Grâce à Dieu, va raconter une histoire d’amour entre deux garçons qui mettra en scène le très prometteur Benjamin Voisin. Un acteur que Komitid avait rencontré lors de la sortie du film de Rupert Everett The Happy Prince et qui sera à l’affiche d’Un Vrai bonhomme de Benjamin Parent, en salles le 8 janvier et sur lequel nous reviendrons dès la semaine prochaine. François Ozon dirige aussi Félix Lefèvre, découvert dans L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier.

Janvier

Dès la première semaine de l’année, un film taïwanais surprenant mettra en scène une jeune actrice lesbienne victime de harcèlement dans Nina Wu qui sort le 8 janvier.

 

Le 22 janvier, sortie du film Luciernagas (Lucioles), de Bani Khoshnoudi, qui suit le parcours d’un réfugié gay iranien à Veracruz au Mexique et notamment sa rencontre avec un ouvrier de chantier ambigu qui rêve d’un départ aux États-Unis.

 

Février

Trois films dans notre radar pour le mois de février : un film sombre sur un couple lesbien senior, séparé par la maladie et les non-dits (Deux, le 8 février avec, entre autres, Léa Drucker), un documentaire sensible sur le parcours d’un jeune gay au Kurdistan irakien (Toutes les vies de Kojin, le 12 février) et un biopic consacré à l’une des plus grandes icônes gays de l’histoire hollywoodienne, Judy Garland, avec dans le rôle-titre Renee Zellweger (Judy, le 26).

 

 

Mars

En mars, un grand documentaire sera à l’affiche. Un autoportrait suisse et intergénérationnel qui déroule les fils d’une relation entre une grand-mère et un petit-fils, par le réalisateur Stéphane Riethauser, sur fond de genre et d’homosexualité (Madame, le 18 mars).

Deux fictions également en mars : une comédie française de Ruben Alvès (La Cage dorée), Miss, consacrée à un garçon qui se présente au concours de Miss France en cachant son genre (le 11 mars) et le très beau film new yorkais d’Isabel Sandoval, à la fois réalisatrice et comédienne principale, Brooklyn Secret (Lingua Franca en VO), qui suit le parcours d’une jeune femme trans qui vit illégalement aux États-Unis et a obtenu le Grand Prix au dernier festival Chéries-Chéris (le 18 mars).

 

Avril

En avril, courez voir Fabulous d’Audrey Jean-Baptiste, un portrait sensible et in situ de Lasseindra Ninja, figure de la scène voguing internationale, lors de son retour en Guyane, en salles le 29 avril.

 

Juin

Courant juin, un doc de saison : La Pride qui a suivi en 2019 la première Marche des fiertés de banlieue à Saint-Denis, en région parisienne (en salles le 10 juin).

Aussi en 2020

Quelques-uns des films internationaux les plus attendus n’ont pas encore de dates de sortie mais seront en salles durant l’année 2020 : on peut citer, côté US, le joli film lesbien Tell It To The Bees avec Anna Paquin ou encore la comédie originale et foncièrement féministe sur Emily Dickinson, Wild Nights with Emily ou encore le très drôle Straight Up qui met en scène l’histoire d’amour particulière entre un gay et une jeune actrice.

 

Deux films argentins sont aussi attendus en 2020 : Fin de siècle de Lucio Castro, film d’une grande beauté qui raconte une rencontre sur plusieurs temporalités et un « film de prison » dont l‘action se déroule dans les années 70, El Principe (Le Prince) de Sébastien Muñoz.

Films LGBT+

Image extraite de « Fin de siècle », de Lucio Castro – Optimale Distribution

Ne passez pas également à côté d’un très joli film guatémaltèque, José, qui raconte la rencontre entre un jeune homme de 19 ans et un ouvrier de chantier qui va changer sa vision de la vie.