« La Communale », de Marc Faysse : un récit personnel qui mêle militantisme radical et homosexualité

Publié le

« La Communale », c’est le premier roman de Marc Faysse qui s’est inspiré de son parcours pour rendre compte de la vie militante radicale vue de l’intérieur.

La Communaule
Marc Faysse, auteur de è La Communaule » - Franck Finance Madureira pour Komitid
Article Prémium

La Communale, c’est le squat rennais d’Achille et ses potes, un lieu idéalisé de vie, de débats, de préparations d’actions radicales, de fêtes mais aussi de frustrations. La Communale, c’est le premier roman de Marc Faysse qui s’est inspiré de son parcours pour rendre compte de la vie militante radicale vue de l’intérieur mais également de la difficulté d’y vivre ouvertement son homosexualité. Komitid a rencontré l’auteur, déjà à l’œuvre pour raconter la suite : son arrivée à Paris et la découverte d’un milieu queer politisé.

Années militantes rennaises

Actuellement Marc Faysse travaille dans le milieu associatif de l’éducation populaire en région parisienne, mais l’envie était forte de raconter, par le biais d’un roman, ses années militantes rennaises à celles et ceux qui ne comprenaient pas la nature de son engagement : « J’ai été éducateur à la Protection judiciaire de la jeunesse pendant quelques années ce qui m’a permis de voir les dégâts du capitalisme en côtoyant la misère sociale de près. En retournant trois ans à Rennes pour finir mes études, je me suis rapproché des milieux militants et radicaux en 2016 et 2017 pendant la ZAD, la loi Travail. J’ai voulu écrire sur cette expérience ».

 

Pleine conscience

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

  • arnosa

    En effet la gauche radicale est homophobe. GH, maoiste, avait du lui-meme leur cacher son homosexualite !!