« Le Choix d’Ali », une tentative ratée d’aborder le rapport à l’homosexualité dans une famille musulmane

Publié le

Malgré des intentions louables, rien ne va dans ce film d’une grande platitude formelle.

Le Choix d'Ali
Image extraite du film « Le Choix d'Ali », d'Amor Hakkar - DR
Article Prémium

Ali a pris le large, loin de sa famille, de la religion, de son quartier près de Besançon et vit depuis quelques années à Paris avec Eric. Quand sa mère est confrontée à un problème de santé qui l’oblige à être hospitalisée, il retrouve celles et ceux qu’il a quittés : son père, violent puis mutique, sa sœur Meryem qui gère le foyer et son jeune frère Amin.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous