Un rugbyman australien ouvertement homophobe piégé par deux restauratrices lesbiennes

Publié le

Le rugbyman australien Israel Folau, connu pour ses propos homophobes, a, malgré lui, fait un don à une association LGBT+.

Israel Folau
Israel Folau, rugbyman homophobe, a donné malgré lui à une association LGBT+ - Capture d'écran / YouTube

Lorsqu’il est allé manger avec sa femme au Gorilla Kitchen, un restaurant vegan à Auckland, Israel Folau, un rugbyman australien ouvertement homophobe, ne se doutait pas de la tournure que prendraient les événements.

Les gérantes du restaurant, deux femmes lesbiennes, ont reconnu le couple et ont décidé de reverser le montant de son addition à Rainbow Youth, une association LGBT+ néo-zélandaise.

Dans un post Facebook, les deux femmes ont expliqué leur action.

« Une donation à Rainbow Youth d’Israël Folau… bizarre, n’est-ce pas ? Ce que [Israel Folau et sa femme] ne savaient pas, c’était que l’argent dépensé à Gorilla Kitchen allait être reversé à Rainbow Youth, une organisation qui embrasse la diversité et offre un soutien à notre communauté queer jeune et vulnérable ».

« Heureuses de constater qu’ils ne sont pas honteux de soutenir une si grande cause » ont-elles ironisé. 

« Nous avons trouvé cela très amusant qu’il mange de la nourriture préparée par une lesbienne puis servie par une lesbienne »

En réponse à un internaute, les gérantes du restaurant ont écrit : « Nous avons trouvé cela très amusant qu’il mange de la nourriture préparée par une lesbienne puis servie par une lesbienne. Nous ne sommes pas encore allées en enfer ! »

Ancien arrière des Wallabies, l’équipe nationale de rugby australienne, Israel Folau a récemment choqué avec ses propos homophobes.

En mai dernier, il a posté une photo sur Instagram, sur laquelle on peut lire : «  ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’Enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver ». Ce post lui avait valu de se faire limoger par son club.

Le 18 novembre dernier, il a déclaré que les feux de forêt qui ont gravement touché l’Australie étaient « le jugement de Dieu  », à la suite de la légalisation du mariage pour couples de même sexe et de l’avortement.