Agrocuir : dans un petit village espagnol, un festival queer met en avant la diversité du monde rural

Publié le

Depuis 2013, le village de Monterroso accueille Agrocuir, un festival queer (cuir en galicien) unique. Komitid s’est rendu dans ce village du nord de l’Espagne pour découvrir un monde rural divers, riche et beaucoup plus ouvert qu'on pourrait croire.

Plusieurs dizaines de femmes suivent Uxia, dans les rues de Monterroso, avant un match de foot - Teresa Suárez pour Komitid
Article Prémium

Vendredi 30 août, 16 heures, sur la place de la mairie de Monterroso (Galice), une quarantaine de femmes habillées avec des maillots de football suivent la jeune Uxía qui transporte une énorme enceinte dans une brouette (photo de couverture). Sur la musique de Wanabbe des Spices Girls, des femmes du village portent des drapeaux arc-en-ciel et encouragent les plus jeunes à danser dans la rue, créant ainsi une petite marche des fiertés improvisée jusqu’au terrain de football.

Teresa Vázquez, propriétaire d’une boucherie dans la rue principale du village, est la capitaine de l’équipe locale. « Il y a quelques mois, des filles du collectif Agrocuir ont demandé aux commerçantes du village de participer à ce match. Je n’ai jamais joué au foot mais j’aime bien la fête donc je me suis dit pourquoi pas ?» explique-t-elle en souriant, bracelet arc-en-ciel au bras. Presque 300 personnes sont venues encourager les deux équipes qui se disputent sous le soleil galicien ; un chiffre remarquable pour un match de 35 minutes, dans un village de 3 200 habitant.e.s qui a accueilli presque 1 500 personnes lors de ce dernier week-end d’août, toutes désireuses de découvrir la diversité du monde rural à travers une programmation riche en activités, conférences et concerts.

 

Envie commune

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous