« Aujourd’hui, rien » : des chats, des hommes et des journaux intimes

Publié le

Expérimentation cinématographique hors normes, « Aujourd'hui, rien » croise deux journaux intimes, celui de l'écrivain italien Cesare Pavese et celui du dramaturge français Jean-Luc Lagarce. Rencontre avec le réalisateur Christophe Pellet.

Yuming Hey dans « Aujourd'hui rien », de Christophe Pellet - Sedna Productions
Article Prémium

Film résolument arty, Aujourd’hui, rien de Christophe Pellet est une rêverie composée de moments de vie qui s’organisent au tempo des mots extraits des journaux intimes de l'auteur et poète italien Cesare Pavese et du dramaturge français Jean-Luc Lagarce. Komitid a rencontré Christophe Pellet pour qu’il nous apporte son éclairage sur le choix de ces deux auteurs et sur ce film-expérience libre, étonnant et singulier.

« Ne jamais prendre Christophe Pellet au pied de la lettre : tel un chat, il louvoie en permanence, vous regarde droit dans les yeux tout en vous miaulant une énigme qui fait vaciller le(s) sens et donne à Aujourd’hui, rien toute sa beauté étrange, ses élans de vie et de malice alors qu’on le croirait sans cesse au bord du précipice... ». Ce conseil est signé Yann Gonzalez, le réalisateur des Rencontres d’après-minuit et d’Un couteau dans le cœur qui s’y connait en matière d’expérimentation cinéphilique et d’exploration fantasmagorique.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous