ß

« Rebelles », « Les Témoins de Lendsdorf », « Mon bébé » : notre critique ciné de la semaine

Publié le

Yolande Moreau, Cécile de France et Audrey Lamy dans une comédie noire et polar déjanté, film social et thriller rock'n roll !

Audrey Lamy, Cécile de France, Yolande Moreau, dans « Rebelles », d'Allan Mauduit
Audrey Lamy, Cécile de France, Yolande Moreau, dans « Rebelles », d'Allan Mauduit

Rebelles

Réalisation : Allan Mauduit
Comédie – France – 2019
Distribution : Cécile de France (Sandra), Audrey Lamy (Marilyn Santos), Yolande Moreau (Nadine Dewulder), Simon Abkarian (Simon Bénéké), Samuel Jouy (Digne), Béatrice Agenin (la mère de Sandra), Patrick Ridremont (Jean-Mi), Tom Lecocq (Dylan)

Sandra, ex miss Pas-de Calais, revient s’installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer. À la conserverie locale où elle commence à travailler, elle tue accidentellement son chef qui avait tenté de la violer…

Note : 4/5

Entre comédie noire et polar déjanté, film social et thriller rock’n’roll, Rebelles a de quoi séduire ! Allan Mauduit joue habilement de certains stéréotypes (les femmes sont malignes et courageuses, les hommes bêtes et véreux) et offre à la caméléone Cécile de France un rôle en or d’ex-reine de beauté limite cagole. Avec Audrey Lamy et Yolande Moreau, elle forme un formidable trio féministe rompu à la facétie. Avec ses allures de western urbain tarantinesque, ces aventures mafieuses à la sauce ch’ti redonnent enfin espoir en la comédie de genre. Et ce n’est pas le jury du dernier Festival de l’Alpe d’Huez qui me contredira, puisqu’il a décerné le Globe de Cristal à Rebelles. C’est mérité !

Les Témoins de Lendsdorf

Réalisation : Amichai Greenberg
Drame – Israel – 2017
Distribution : Ori Pfeffer (Yoel), Hagit Dasberg-Shamul (Rina), Emmanuel Cohn (l’archiviste), Ori Yaniv (Miki), Rivka Gur (Fania, la mère de Yoel), Orna Rotenberg (Miriam), Michaela Rosen (la politicienne), Daniel Adari (Yonatan, le fils), Michael Fuith (le maire de Lendsdorf)

Historien juif orthodoxe, Yoel enquête sur un massacre qui se serait déroulé en 1945 dans le village autrichien de Lendsdorf. Ses recherches vont prendre une tournure inatendue…

Note : 4,5/5

Il aura fallu pas moins de douze années à Amichai Greenberg pour écrire et finalement réaliser son premier long-métrage. Une minutie qui s’avère payante tant l’enquête de Yoel est passionnante. S’inspirant du massacre de Rechnitz en Autriche, son scénario brasse, à la manière d’un thriller, des thèmes éthiques et philosophiques. Assemblage des pièces complexes de l’investigation, découverte d’un passé trouble, et réflexion déchirante sur l’identité et la mémoire juive. D’une intensité contenue, la composition magistrale de Ori Pfeffer apporte plus de poids encore à ce drame politique, humain et intime, dont le message moral est toujours terriblement d’actualité.

Mon bébé

Réalisation : Lisa Azuelos
Comédie dramatique – France – 2019
Distribution : Sandrine Kiberlain (Héloïse), Thaïs Alessandrin (Jade), Victor Belmondo (Theo), Michael Lumière (Louis), Camille Claris (Lola), Patrick Chesnais (Jules), Arnaud Valois (Mehdi), Yvan Attal (Franck)

Héloïse est la maman de trois grands enfants. Jade, sa petite dernière qui a bientôt 18 ans s’apprête à partir au Canada pour ses études…

Dix ans après son grand succès LOL, Lisa Azuelos explore à nouveau les relations mère/fille. Elle a mis beaucoup d’elle-même dans le personnage de maman louve, sorte d’alter-ego, brillamment incarnée par Sandrine Kiberlain. L’actrice a par ailleurs beaucoup improvisé ses dialogues, souvent drôles et spirituels. L’autofiction ne s’arrête pas là, puisque la réalisatrice confie le rôle de la cadette d’Héloïse… à sa propre fille. On aurait pu craindre une débauche de nunucherie, mais elle évite fort heureusement les clichés trop évidents et les scènes tire-larmes. Place à l’humour et la tendresse. Prix d’interprétation féminine pour la blonde quinqua et Grand Prix et au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez. Une manifestation décidément majeure.

 

Également à l’affiche cette semaine

Rosie Davis (réalisé par Paddy Breathnach) : Rosie, son mari et leurs quatre enfants se retrouvent à la rue quand leur propriétaire vend sa maison. Chaque jour, c’est la course pour obtenir une chambre d’hôtel tout en essayant de trouver un toit permanent… Bouleversant portrait, pudique et sans misérabilisme, d’une mère courage face à la terrible crise du logement qui touche l’Irlande, pays européen qui compte le plus grand nombre de familles SDF.