« McQueen » : Komitid a rencontré les réalisateurs de l’incroyable documentaire sur la vie du génial créateur de mode

Publié le

Surnommé « l'enfant terrible » de la mode britannique, Alexander McQueen a eu une carrière fulgurante, magnifiquement évoquée dans ce documentaire qui donne la parole à nombre de ses proches.

Alexander McQueen dans le documentaire « McQueen », de Ian Bonhôte et Peter Ettedgui - Ann Ray / Le Pacte
Alexander McQueen dans le documentaire « McQueen », de Ian Bonhôte et Peter Ettedgui - Ann Ray / Le Pacte
Article Prémium

Alexander McQueen aurait eu 50 ans le 17 mars prochain. Ce créateur de mode gay à la carrière fulgurante a choisi de se donner la mort à 40 ans en 2010, la veille des funérailles de sa mère. Celui qui a habillé Lady Gaga, Céline Dion et fut la coqueluche un peu « badass » du milieu de la mode était un véritable artiste et son nom restera associé à un univers sombre aux inspirations classique et gothique.

Avec ce documentaire à la direction artistique irréprochable qui regroupe de nombreux témoignages de ses proches et des images inédites de l’intimité du designer, Ian Bonhôte et Peter Ettedgui nous plongent dans la psyché d’un homme complexe, ambitieux, à la fois insupportable et irrésistible, qui restera à jamais Lee, un enfant blessé. Nous avons rencontré les réalisateurs de ce film-portrait à la fois intimiste et flamboyant.

Komitid : Le documentaire insiste, notamment via les témoignages de sa sœur, de ses proches, sur l’importance de la famille et de l’enfance dans le parcours d'Alexander McQueen. Est-ce la clé pour le comprendre ?

Ian : La famille était très importante pour Lee (son premier prénom, Alexander était son deuxième, ndlr). En analysant l’histoire des classes populaires anglaises, on voit que les racines familiales sont extrêmement importantes. De nombreuses personnes se transmettent des métiers de père en fils. Quand nous avons rencontré la famille, on a compris qu’on se rapprochait au plus près d’Alexander McQueen. On a beau être amoureux, vivre des histoires intimes avec un homme ou une femme, avoir des amis très proches, la famille, l’ADN, reste le lieu de la plus grande proximité avec une personne. Les interviews de sa sœur Janet et de son frère Gary, et ce qu’ils nous ont donné en dehors également, cette relation avec eux, avec ses hauts et ses bas, c’est vraiment ce qui nous a le plus appris sur Alexander McQueen.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.