Russie : le premier mineur condamné pour « propagande homosexuelle » finalement relaxé

Publié le

Le verdict est une surprise. L'adolescent avait été condamné à une amende pour avoir posté des photos d'hommes s'enlaçant sur les réseaux sociaux.

mineur-acquité-russie-propagande-gay
Maxim Neverov après avoir été relaxé par la justice russe - Maxim Neverov / Youtube

Une victoire totalement inattendue. Une cour d’appel russe a donné raison vendredi 26 octobre à Maxim Neverov, le premier mineur a avoir été condamné pour « propagande  homosexuelle ». La présence de trois photos d’hommes s’enlaçant sur le profil VK (le Facebook russe) du jeune homme avait déplu aux autorités en vertu de la fameuse loi dite anti « propagande homosexuelle ».

Depuis 2013, une loi interdit les représentations (positives, bien sûr) des relations sexuelles ou identités de genre « non-traditionnelles » devant les mineurs en Russie (condamnée par la CEDH en 2017), ce qui laisse la place à bien des interprétations pour faire taire les dissident.e.s.

Le lycéen de 16 ans s’était vu condamné à payer 50 000 roubles (soit environ 650 euros). Mais après un appel dans la ville de Biysk (située en Sibérie), la justice a finalement décidé qu’il n’y avait pas assez de preuves « pour établir que Maxime Neverov était coupable », explique la version américaine du Huffington Post.

Surprise et symbole

« C’était totalement inattendu », a réagi l’adolescent. « J’avais le brouillon d’un message sur les réseaux sociaux prêt à être posté qui disait « la cour a confirmé la décision et nous sommes prêts à continuer à nous battre pour la justice ». »  La joie et la surprise se lisent sur le visage du militant, dans une vidéo postée quelques heures après la décision sur Youtube.

Selon l’avocat du jeune homme, Artyom Lapov, également membre du Russian LGBT Network, le verdict « est un signal envoyé à la communauté LGBT qu’elle peut, et devrait, se battre pour ses droits ». L’activiste ajoute d’ailleurs que si les cas similaires à celui de Maxime Neverov sont rares, des personnes condamné.e.s pour « propagande homosexuelle » sont parfois acquittées. Le symbole de la victoire du lycéen devrait donner un peu d’espoir pour ceux et celles qui défendent les droits LGBT+, violemment attaqués dans la Russie de Vladimir Poutine.

 

 

  • expat

    Je suis très heureux pour ce jeune militant. Mais, je ne peux m’empêcher de penser est-ce que le fait qu’il soit mineur a joué en sa faveur ? Aurait-il était relaxé s’il avait été majeur ? Poutine et sa clique sont tellement tordus, je suis sûr et certain que si ce jeune homme aurait été majeur, il aurait été condamné.