Civitas choisit Poitiers pour son Université d'été contre les « droits de l'homme »

Publié le

Intégristes catholiques, nationalistes et royalistes de Civitas se rassemblent aujourd'hui pour leurs premières Universités d'été, dans un village près de Poitiers qui n'avait pourtant rien demandé.

Civitas Université d'été poitiers
Affiche de l'UDT de Civitas remaniée

Au moment où nous écrivons ces lignes, tout le gratin de Civitas est en train de se « répartir les hébergements » munis de « toilettes et de douches », avec des « draps fournis ».  Civitas, vous vous souvenez ? Ce sont ces grenouilles de bénitier qui forment des prières de rue contre les unions LGBT+ ou contre l’avortement, arrivées en 2012 sur le devant de la scène médiatique avec le débat sur le mariage pour toutes et tous.

Le mouvement intégriste catholique, nationaliste et royaliste – devenu parti politique en 2016 – s’est retranché dans un « domaine privé de 20 hectares » avec « « chapelle » provisoire » pour les premières Universités d’été de son histoire. Elles sont baptisées les UDT du Pays réel (une expression utilisée par la droite nationaliste et conspirationniste).

Promotion « Charles Martel » 

Trois jours de concentration, du 16 au 18 août, dans « les environs de Poitiers » pour une promotion « Charles Martel » (pour rappel, le Roi des Franc est salué par l’extrême droite pour avoir « bouté les Arabes » hors de France en 732 ). Le fait que cette réunion se déroule trois jours avant la Rencontre mondiale des familles, organisée en Irlande par le Vatican n’est pas le fait du hasard : Civitas et ses coreligionnaires suivent les préceptes de la fraternité Saint Pie X et les valeurs de Marcel Lefebvre, un évêque intégriste et colonialiste excommunié en 1988, pour ne pas avoir voulu suivre les préceptes de Vatican II. Aussi, pour eux, le Vatican c’est satan (et les francs-maçons, leurs boucs émissaires).

Papa en pantalons et maman en jupe : il est bien évident que pour l’occasion, la pavoison intégriste est de rigueur et nécessite l’obligation de rappeler les brebis aux codes rigoristes, au cas où Monsieur voudrait venir en kilt ou madame en jeans : « En tant que Français et porteurs de valeurs fondées sur la famille, nous nous devons de donner l’exemple par notre tenue lors de ces trois jours. Aussi nous rappelons à chacun – et chacune – que les messieurs portent le pantalon et les dames et demoiselles la jupe ou la robe… », explique le directeur des UDT Léon-Pierre Durin dans son préambule.

Les « droits de l’homme » = un poison mortel

Au final, « le thème retenu est  “Les droits de l’homme contre le Pays Réel” et l’éditorial d’appel à venir nombreux s’intitule « Pour la reconstruction d’une France catholique et française », explique Léon-Pierre Durin.

Les mots du proche d’Alain Escada (l’indéboulonnable président de Civitas) ne tournent pas autour du pot :  « Aussi notre université d’été, aux antipodes d’un langage convenu, s’emploiera à démontrer comment et pourquoi l’idéologie au pouvoir des droits de l’homme constitue un poison mortel. Sous couvert de liberté, elle a fabriqué un peuple d’esclaves manœuvré par une poignée d’oligarques, imbéciles ou pervers, pour qui la France n’est pas une terre mais une idée que l’on triture à sa guise »

Plusieurs conférences et d’énigmatiques ateliers berceront ces trois jours, entre autres Hugues Petit (un maître de conférence qui a fait sa thèse sur Action française) parlera de « L’idéologie des droits de l’homme destructrice des fondements de la société. Quelle est cette idéologie et comment la réfuter dans les grandes lignes ? ». Le Père Joseph (qui avait mené des prières de rues contre le mariage pour tous et toutes et contre l’œuvre Piss Christ) officiera pour parler des « Qualités intellectuelles et morales du combattant » (flippant) auquel répondra le jojo Alain Escada avec une conférence qui considère le verre à moitié plein (quand on sait que Civitas a perdu nombre d’ouailles depuis cinq ans) : «  L’engagement. Les armes du combat. La foi dans la victoire ».


(on vous laisse admirer les talents du ou de la graphiste de Civitas tandis que l’on fait une crise d’épilepsie)

Le propriétaire, pas au courant

Selon France Bleu, la réunion a lieu à Bonneuil-Matours (2 100 habitant.e.s) dans le Domaine de Traversais. Le média local rapporte que le responsable commercial n’avait pas cherché à savoir ce qui se cachait derrière la demande de devis de Léon-Pierre Durin, déposée en avril, pour une « session de formation ». Selon lui, il s’agissait d’un « groupe comme un autre » avant que les gendarmes l’informent du contraire à la veille de la manifestation.

La maire de la commune, Isabelle Barreau, aurait confié alors qu’elle aurait préféré que l’UDT « se passe ailleurs ».

  • phil86

    Expat je like ton commentaire 👍👍👍 j’habite à Poitiers je vais aller leur faire un petit coucou 🤔🤔🤔

  • expat

    Ces intégristes Civitas ne reconnaissent pas Vatican 2. Et haïssent le pape, qu’ils qualifient de traître. Civitas est proche de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. L’église Saint Nicolas du chardonnet Paris 5eme dépend de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. J’ai une amie lesbienne française qui a grandit dans une famille catholique intégriste de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, pour pouvoir vivre sa vie, elle a coupé définitivement contact avec sa famille, elle vit aujourd’hui en Suède. Cette amie est encore traumatisée par ce qu’elle a vécu dans sa famille. Elle a grandi dans un climat homophobe, misogyne, etc, etc… elle a mis longtemps pour se reconstruire et accepter son homosexualité. Elle est aujourd’hui mariée avec une suédoise et à trois enfants. Je vis également en Suède marié avec un suédois, et je l’ai rencontré car notre fils est scolarisé dans la même école que ses enfants. Elle était française et moi français, comme nous étions aussi une famille homoparentale composée de 2 papas, nous avons donc facilement sympathisés, et nos enfants ont fait le reste. Civitas représente un réel danger pour la démocratie.

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?