ß

Aides lance la première campagne nationale d'information sur la PrEP et rappelle que le traitement concerne aussi les hétéros

Publié le

Prep 4 Love inclut trois couples, dont deux hétéros. Un rappel que le traitement préventif contre le VIH concerne tout le monde et pas seulement les hommes gays.

PrEP
Les affiches de Prep 4 Love, nouvelle campagne de Aides sur la PrEP - Aides

« Élargir le public de la PrEP ». C’est tout le  sens de la nouvelle campagne, très réussie, de Aides. Nommée Prep 4 Love, celle-ci est la première campagne nationale d’information sur le traitement préventif contre le VIH. Avec trois images en noir et blanc, l’idée, selon l’association, est de « mieux informer les populations directement concernées » et sensibiliser « le grand public sur l’efficacité » de la PrEP.

Trois posters seront donc affichés cet été dans toute la France. Ceux-ci présentent un couple gay mais aussi deux couples hétérosexuels, l’un composé d’un homme et d’une femme noires et l’autre d’un homme et d’une femme blanches. Les images sont accompagnées d’une simple mention : « Prep : un comprimé par jour vous protège du VIH  ». Elles renvoient vers le site de AIDES qui contient de nombreuses informations autour du traitement et rappelle que le préservatif reste le meilleur moyen de se protéger de la plupart des IST.

Publics à risque

Une très bonne nouvelle, au vu des clichés entourant le traitement préventif. 7 000 personnes bénéficient actuellement de la PrEP, 97 % étant des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Les femmes ne comptent que pour 1 % des bénéficiaires de la pilule.

L’objectif, selon le responsable presse d’Aides Antoine Henry, est donc de s’adresser aux autres populations à risque quant à la contamination VIH. L’association veut donc sensibiliser les populations d’origine subsaharienne, mais aussi les travailleurs et travailleuses du sexe et les femmes trans. « Un gay afro-descendant a trois fois plus de risque de contracter le VIH qu’un gay blanc » rappelle le militant.

« Il faut sortir de l’idée que la PrEP est une mesure de prévention faite sur mesure pour les gays » explique Antoine Henry. Car oui, et il faut encore le rappeler, le traitement préventif s’adresse et fonctionne de la même façon pour tout le monde. Certain.e.s hétéros, notamment multi-partenaires, pourraient gagner à bénéficier de la PrEP.