ß

« Pour un droit obtenu, une discrimination vous est offerte ! » : Alison Wheeler réagit avec mordant aux discriminations à l'adoption

Publié le

Dans sa chronique sur France Inter, l'humoriste Alison Wheeler a parfaitement résumé la situation.

Alison Wheeler - Capture / Youtube
Alison Wheeler - Capture / Youtube

« Atypiques, what the fuck ? ! ». C’est ainsi qu’on pourrait résumer l’excellente chronique d’Alison Wheeler sur France Inter. L’humoriste a réagi à une actualité brûlante de cette semaine, les révélations de France Bleu concernant le traitement des couples homosexuels dans les procédures d’adoption. Une responsable du service adoption de la Seine-Maritime a en effet déclaré que « les couples homosexuels ne sont pas exclus [de l’adoption] mais ils ne sont pas prioritaires » ajoutant «  eux-mêmes sont un peu atypiques par rapport à la norme sociale mais aussi la norme biologique [donc il faut que] leur projet supporte des profils d’enfants atypiques. ».

Alison Wheeler a choisi de consacrer son billet d’humeur sur France Inter, et c’est tout à fait ce qu’on avait besoin d’entendre pour deux raisons : d’abord parce qu’elle fait l’accent de Madame « c’est contre-naturaaanh » comme personne, et parce que cette phrase résume à merveille le deux poids-deux mesures que les couples de même sexe subissent encore cinq ans après le passage de la loi ouvrant le mariage et l’adoption à tous les couples : « En théorie les couples homosexuels ont le droit d’adopter mais la réalité est toute autre, si on était vraiment honnête, on ajouterait une astérisque au texte de loi : “Offre soumise à conditions, sous réserve d’éligibilité par une vieille connasse homophobe dans la limite des stocks disponibles sous réserve d’accepter un enfant qui n’aura pas été choisi par les couples hétéros et de ne pas l’habiller comme Eddy de Pretto”. »

On vous laisse apprécier… :