#5ansMariagePourTous : entre célébration et revendications

Publié le

Cinq ans (déjà !) jour pour jour après l'adoption de la loi mariage pour tous, de nombreux couples ont partagé leurs photos de mariage sur les réseaux sociaux quand d'autres ont souligné le chemin qu'il reste à parcourir.

5 ans du mariage pour tous : première danse couple d'hommes fraîchement marié
5 ans du mariage pour tous : les réseaux sociaux entre célébration et revendications - Rawpixel.com/Shutterstock

L’ouverture du mariage à tous les couples souffle ses cinq premières bougies aujourd’hui. Avec près de 39 800 unions de même genre célébrées depuis (selon l’Insee), c’est l’occasion pour les personnes LGBT+ d’inonder les réseaux sociaux de souvenirs militants, de joies, mais aussi des déceptions et des colères qui persistent. Tour d’horizon des réactions en ligne via le hashtag #5ansMariagePourTous :

Des célébrations qui ne sont pas du goût de tout le monde, naturellement. La Manif pour tous n’a bien sûr pas hésité à s’emparer elle aussi du mot-dièse pour se féliciter de sa propre existence et rappeler qu’elle ne « lâche rien ». Dans ce post, on peut facilement cocher toutes les cases du bingo de toute leur rhétorique LGBTphobe depuis 2013.

Christine Boutin, quant à elle, a pris son clavier à son cou pour dénoncer, au plus vite, un manque de  « retenue » de la part des couples de femmes, et des couples d’hommes qui, selon elle, « pavoisent ».

On peut au moins lui accorder au moins une chose : on pavoise terriblement bien.

Et ce n’est que le début !

Le « lobby de la LGBT » est encore loin d’avoir accompli sa mission

Comme l’a rappelé Caroline Mecary dans une tribune publiée sur le Huffington Post en abordant la question des discriminations que charrie actuellement la PMA, il reste encore bien du chemin à parcourir pour atteindre l’égalité des droits.

Un sujet plus d’actualité que jamais alors que les États Généraux de la Bioéthique, préambules de la révision de la loi sur la bioéthique en France prévue entre 2018 et 2019, sont encore phagocytés par les discours rose et bleu d’Alliance Vita et LMPT qui, une fois de plus, sèment la confusion entre PMA et GPA afin que la question d’avance pas.