Hervé Latapie, nouveau président du Centre LGBT Paris IDF : « J'arrive comme un pompier »

Publié le

Jusqu'à présent en charge des questions de santé au Centre, le nouveau président a été élu mercredi 6 juin. Il a confié à Komitid des éléments sur l'orientation qu'il entend donner à sa présidence.

Le Centre LGBT Paris IDF en 2012 - LGBTI75 / Flickr
Le Centre LGBT Paris IDF en 2012 LGBTI75 / Flickr

Hervé Latapie est le nouveau président du Centre LGBT Paris IDF. Militant très actif sur les questions de santé sexuelle depuis de nombreuses années, il a été élu mercredi 6 juin par le nouveau Conseil d’administration constitué à la suite de la démission de Flora Bolter, qui assurait seule la présidence depuis la fin du mois d’avril 2017.

« J’arrive comme un pompier », a-t-il souligné auprès de Komitid pour réagir à son élection. Hervé Latapie estime en effet débarquer dans un contexte de « crise » au Centre. « Il y a des problèmes au Centre, je connais toute son histoire (…) Cela fait plusieurs années que j’essaye de changer un peu le cap », a-t-il assuré.

« Je veux une direction collective contrairement à ce qui se passait avant »

Quid des orientations qu’il entend donner au Centre ? « Je veux une direction collective contrairement à ce qui se passait avant » ajoute-t-il. « Je suis porteur d’un programme qui remonte à plusieurs années : un fonctionnement plus démocratique, plus collectif, qu’on améliore le local jugé pas assez accueillant, reprendre le programme de santé mis en route. On veut faire du Centre un lieu qui soit ouvert le dimanche et le soir de temps en temps. On a un certain nombre de projets ».

« Revitaliser le fonctionnement interne du Centre »

Pour Hervé Latapie, la stratégie de visibilité à l’extérieur du Centre menée par l’ancienne présidence ne sera pas la sienne. « Il faut reprendre le pôle culture, on veut qu’il y ait à nouveau du débat. La politique précédente a été surtout celle de faire une visibilité à l’extérieur avec des cafés-débats en dehors du Centre. L’extérieur ok, mais il faut revitaliser le fonctionnement interne du Centre, qu’il soit plus accueillant plus attractif. ». Par exemple, le nouveau président a indiqué qu’un office du tourisme LGBT sera ouvert dans le cadre des Gay Games à Paris au mois d’août.

Cette élection de Hervé Latapie à la tête du Centre LGBT Paris IDF ne fait pas l’unanimité auprès d’associations et de militants, comme Aides, en raison de ses positions controversées sur la PrEP. « En tant qu’opposant à la PrEP, je suis très marqué. Je ne suis pas contre la PrEP, j’ai des critiques par rapport à une politique de santé qui mise tout sur la PrEP. ».

  • helene-hazera

    On peut avoir été gérant de boite de nuit pendant des décades (qui distrubait des capotes), animateur travesti (« madame Hervé ») et n’être présenté que comme « militant actif sur la santé sexuel ». Militant aux idées originales, comme cette injonction aux jeunes des cités « vous feriez mieux de vous prostituer que de travailler dans des macdo à 5 euros de l’heure ». Ses idées sont changeantes. Il avait par exemple suivit la mode bareback en invitant sa vedette Guillaude Dustan, et dans un livre, dénoncé Act Up Paris plutôt que les théories racistes de Dustan « les négres qui s’enculent sous les bananiers ». Hervé est versatil, il avait monté une association e, thailande « Madame Hervé » pour l’aide aux JEUNES prostitués, puis il avait laissé tombé. Pour les idées il passe son temps à piquer les idées des autres. Et puis il corrige, passant d’une position « à bas la PREP » intenable (la prévention chimique à commencé sur les femmes enceintes il y a des décades) à quelque chose de plus mainstream. Dans sa boite de nuit ses client l’appellait Louis XIV esperons que sa faiblesse pour les jeunes ne le mette pas en difficulté. Ah oui, il a un gout de chiotte mais reste fidéle à ses mauvais peintres.

  • alain-paris-12

    pas la préparation, mais la Prep, ah les automatismes de l’ordinateur !

  • alain-paris-12

    Je ne suis pas du tout d’accord sur cette phrase « j’arrive comme un pompier », comme si avant il n’y avait rien au centre LGBT ! Je remercie Flora pour tout le travail, qu’elle a assumé seule depuis l’an dernier, avec Jean-Charles les 4 ans avant, c’était donc une direction collective ! il y a eu le festival des Cultures LGBT, qui a certainement demandé beaucoup de travail, des réunions sur différents thèmes concernant les personnes LGBT, des permanences santé, sociales, emploi, juridiques, psychologiques, … , des ateliers (yoga, sophrologie, théâtre, …).
    J’espère qu’Hervé ne tentera pas de nous imposer son opinion concernant la Préparation ! je lui souhaite bon courage, en espérant que toutes ces activités seront maintenues !