Ian McKellen critique le straightwashing de Dumbledore dans le prochain volet des « Animaux Fantastiques »

Publié le

Marteler que Dumbledore est gay… mais ne jamais le montrer à l'écran ! Voilà qui agace l'acteur britannique Ian McKellen.

Ian McKellen au festival de Berlin en février 2015 - magicinfoto / Shutterstock.com
Ian McKellen au festival de Berlin en février 2015 - magicinfoto / Shutterstock.com

Playing the part, le documentaire qui lui est consacré sort aujourd’hui sur les écrans britanniques. Sir Ian McKellen, acteur de théâtre et de cinéma, connu pour avoir endossé autant de rôles shakespeariens que de héros de blockbusters, est au cœur d’un film qui retrace le parcours de l’homme, du comédien, mais aussi du militant.

Dans une interview accordée à Time Out cette semaine, Ian McKellen était invité à réagir sur la façon dont est dépeint Dumbledore (personnage qui lui colle à la peau, bien qu’il ne l’ait jamais joué à l’écran !) dans le deuxième volet des Animaux Fantastiques. En effet, même si la créatrice du personnage J. K. Rowling affirme depuis longtemps que Dumbledore est gay, le film qui montre le magicien dans sa prime jeunesse (sous les traits de Jude Law), ne l’évoquera pas explicitement. Un choix scénaristique qui n’a manqué d’agacer prodigieusement les fans de la saga Harry Potter, qui ne sont plus dupes de ces tentatives peu subtiles de queerbaiting.

Et Ian McKellen est lui aussi très sceptique : « C’est très regrettable. Mais personne n’attend Hollywood pour commenter la société, n’est-ce pas ? Ça ne fait que très récemment qu’ils ont découvert qu’il y avait des noirs dans le monde. Hollywood a maltraité les femmes de toutes les façons possibles à travers son histoire. Les hommes gays n’existent pas. Ni dieux ni démons (film de 1998 qui aborde la vie de James Whale, réalisateur gay à qui l’on doit l’adaptation de Frankenstein avec Boris Karloff, ndlr) a été le moment où Hollywood a commencé à admettre qu’il y avait des homos tout autour, même si la moitié d’Hollywood était gay. »

Centre de préférences de confidentialité