Chanter la vie d'un homme gay : « Homotopia », le premier album de Sam Vance-Law

Publié le

Chanteur ouvertement gay d'origine canadienne, Sam Vance-Law a dévoilé début mars son premier album, « Homotopia ». Un disque pop dans lequel il a voulu décrire le quotidien d'un jeune gay au XXIème siècle en s'affranchissant d'un discours souvent trop « victimisant » à son goût. Interview.

D'origine canadienne, le chanteur Sam Vance-Law signe un premier album très pop baptisé « Homotopia » - J. Konrad Schmidt
D'origine canadienne, le chanteur Sam Vance-Law signe un premier album très pop baptisé « Homotopia » - J. Konrad Schmidt
Article Prémium

Dépeindre le quotidien d’un jeune gay au XXIème siècle, c’est en ce sens que Sam Vance-Law a pensé son album baptisé Homotopia (Caroline International), sorti début mars 2018. Ce chanteur d’origine canadienne installé à Berlin a composé son disque dans la capitale allemande en s’inspirant d’histoires glanées au fil de ses rencontres amicales et de ses lectures. Si son premier opus n’a rien d’autobiographique, Sam Vance-Law a souhaité brosser le portrait d’une génération queer davantage préoccupée par ses envies de gosses, de mariage et de rencontre plutôt que de clamer combien l’homophobie ronge encore nos sociétés. Un parti pris assumé en guise de fil rouge pour cet album aux sonorités pop. À défaut de pouvoir le découvrir sur une scène française (peut-être La Cigale en fin d’année mais rien de sûr pour le moment), Komitid a pu s’entretenir avec Sam Vance-Law, évoquer sur son parcours de chanteur ouvertement gay, parler…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous