Miss.Tic, plasticienne, poète, et rebelle

Publié le

Une exposition consacrée au street art se tient au Mudo de Beauvais jusqu'au 21 octobre. L'occasion d'évoquer Miss.Tic, l'une des pionnières françaises de ce mouvement artistique contemporain.

Miss.Tic
EQRoy / Shutterstock
Article Prémium

En 1986, Miss.Tic tatouait Paris de son premier pochoir. Trente ans plus tard, elle est devenue l’une des figures emblématiques du street art made in France… Une « plasticienne poète », une femme libre et indépendante, depuis longtemps passée maître dans l’art de briser les codes pour mieux jouer avec les maux. Retour sur le parcours d’une artiste exposée dans le monde entier, mais dont l’essence même se trouve au coin de la rue.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous